Que les fêtes commencent

Chaque année, au lendemain de la fête de Thanksgiving, des millions d’Américains se ruent à la chasse aux bonnes affaires dans les magasins qui offrent des remises spectaculaires. C’est le fameux " Black Friday ", le jour où les commerçants américains commencent à gagner de l’argent –et ce sera comme ça jusqu’aux achats de Noël.

Au fil du temps, les traditions ont évolué : certains magasins ouvrent désormais leurs portes dès le jeudi soir. Et chaque année, le " Cyber Monday " -jour où débutent les rabais massifs sur internet- prend de plus en plus d’ampleur. D’ailleurs, même cette tradition toute neuve est déjà bousculée : désormais les vendeurs en ligne n’attendent plus le début de la semaine suivante pour démarrer leurs promotions.

Comme toute période de soldes, celle-ci a une raison d’être : il s’agissait au départ de vider les stocks des collections d’automne pour remplir à nouveau les rayons avec des marchandises toutes neuves destinées aux acheteurs de Noël. Sans être aussi sacralisée qu’aux Etats-Unis, la pratique existe d’ailleurs dans de nombreux pays. Notamment en Belgique où la plupart des enseignes se lancent dans des rabais importants à la veille de la période de gel des prix qui précèdent les soldes de janvier (et de juillet).

Cette période d’un mois pendant laquelle il est interdit d’afficher des réductions de prix, baptisée " pré-soldes ", semblait bien avoir été battue en brèche par un récent arrêt de la Cour de cassation. Mais le gouvernement a cependant décidé de la maintenir " pour protéger petit commerce " face à des périodes de soldes de plus en plus longues.

Une chose est certaine : chez nous, les soldes démarreront le 3 janvier. Et, comme aux Etats-Unis où les achats de Thanksgiving servent d’indicateur de la santé de l’économie, ce sera l’occasion de prendre la température du moral des ménages belges, à l’issue d’une année plutôt morose pour le consommateur de base.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés