Publicité
Publicité
Publicité

Sale temps pour les Libéraux

Comme Barack Obama découvrant il y a quelques semaines le passé fiscalement chargé de son secrétaire d’État au commerce, Didier Reynders a dû se dire hier : « J’ai foiré ».