Salutaire mais imparfaite

©Dieffembacq ©Laurie Dieffembacq

Ils sont aujourd’hui 330. Demain, ils ne seront plus que 125. Ils? Les administrateurs des intercommunales mixtes de distribution de gaz et d’électricité en Wallonie. Cette hécatombe de mandats n’est que le reflet, salutaire et imparfait, de la fusion desdites intercommunales qui devrait intervenir dans les prochaines semaines.

Salutaire. Cette fusion l’est car la gestion de la distribution d’énergie ne réclame pas une telle pléthore de dirigeants dont, pour beaucoup, la capacité à encaisser un jeton de présence dépasse la compétence en matières gazières ou électriques. Autrement dit, cette luxuriance, non seulement humaine mais structurelle, héritée des méandres de l’histoire du royaume, se révélait insensée. La voici sinon gommée, du moins corrigée.

Imparfaite car elle n’est donc que corrigée... Quelque 125 mandats, cela reste excessif. D’autant plus que les intercommunales dites mixtes (c’est-à-dire dans le capital desquelles Electrabel est présent) ne représentent que 80 % du marché de la distribution. Le nombre d’administrateurs "publics" est par conséquent largement supérieur.

Imparfait surtout parce que cette fusion n’effacera pas les disparités tarifaires qui existent en Wallonie: un habitant d’Arlon ou une entreprise de Bastogne n’acquittent pas la même facture de distribution (à consommation égale) que leurs alter ego de Mons ou de Namur - l’écart maximal frôle les 40 %.

A l’heure où les politiques régionales, qu’il s’agisse des objectifs d’énergie renouvelable ou des kilowattheures "gratuits", orientent de plus en plus les coûts de la distribution de gaz et d’électricité, cette question de solidarité intrarégionale s’impose.

Une question éminemment complexe : une péréquation des tarifs éliminerait cette concurrence intrarégionale des factures énergétiques mais entraînerait vraisemblablement un rééquilibrage des dividendes. Avec des communes perdantes et gagnantes. Une question dont ne pourra s’exonérer le gouvernement wallon. Sous peine d’exacerber, à terme, les inégalités sociales et économiques.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés