Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Sans gouvernement, la vie continue

Quand la crise politique a éclaté, en avril dernier, tous les observateurs ont crié au loup. Et L’Echo n’était pas le dernier à pointer du doigt l’irresponsabilité politique ni à s’inquiéter des conséquences de la démission du gouvernement en pleine crise de la dette et à la veille de la présidence belge de l’Union européenne.