Si c'est Bill Gates qui le dit...

Rédacteur en chef

Les victoires engrangées par Univercells, Nyxoah et Unifiedpost cette semaine doivent nous donner confiance dans la capacité de réussite de la Wallonie.

Pas d’angélisme. Pas de cocorico mal placé. Rappelons, d’abord, les chiffres glissés début de l’été par Pierre Wunsch (BNB). Des chiffres qui ont été occultés par les propos fort maladroits tenus alors sur une "Wallonie plus proche d’un régime communiste que d’un régime néo-libéral", mais qui valent finalement plus qu’un long discours: en 2020, le privé ne pèse que 56,7% de l’emploi dans le sud du pays. Il pèse 64,6% en Flandre.

Soulignons, aussi, ce débat qui vit – et à raison - depuis l’annonce de discussions concernant l’arrivée d’un Legoland sur les cendres de Caterpillar à Gosselies. Au-delà du potentiel d’emplois que pourrait représenter un parc d’attraction planté là, comment expliquer qu’un tel site, si bien situé et si bien dessiné pour produire, n’attire pas une nouvelle usine? Cela n’en dirait-il pas long sur notre attractivité et notre compétitivité, en plein questionnement post-Covid sur la réindustrialisation?

Il n’empêche.

Il y a, en Wallonie, de plus en plus de femmes et d’hommes décomplexés qui osent, qui innovent et qui démontrent au jour le jour qu’ils sont capables de réussir. Ce n’est pas nous qui le clamons, c’est Bill Gates qui nous le dit quand il investit une nouvelle fois cette semaine dans le développement des vaccins à coûts réduits d’Univercells (Nivelles, Charleroi).

Nous vivons dans un drôle de pays où nous célébrons largement le talent et le succès de nos footballeurs, de nos cyclistes, de nos grands chefs, de nos musiciens mais où l’on fait trop rarement l’éloge de nos entrepreneurs.

C’est le signal que nous envoie une foule d’autres investisseurs quand Nyxoah (Mont-Saint-Guibert) boucle une entrée en bourse satisfaisante. Ou quand Unifiedpost, une fintech finalement peu connue située à La Hulpe, lève 175 millions en 10 minutes, ce vendredi, en prélude de sa propre cotation.

Pas d’angélisme. Univercells, Nyxoah et Unifiedpost ne sont qu’au début de leurs aventures. Elles ont encore tout à prouver, chacune dans un domaine où cela se jouera souvent sur un fil.

Il n’empêche.

Nous vivons dans un drôle de pays où nous célébrons largement le talent et le succès de nos footballeurs, de nos cyclistes, de nos grands chefs, de nos musiciens mais où l’on fait trop rarement l’éloge de nos entrepreneurs.    

Alors non, leurs histoires ne portent pas sur des montées dantesques dans les cols des Alpes ou sur la quête d’une nouvelle étoile. Mais vaincre la polio (Univercells) ou potentiellement l’apnée du sommeil (Nyxoah) est tout aussi héroïque et cela mériterait, parfois, aussi, d’être souligné.

Soyons fiers de ce que nous entreprenons.

Lire également

Messages sponsorisés