Trump et le poison de la haine

Trente vies fauchées en 24 h aux Etats-Unis

En 24 heures, 30 personnes ont été tuées aux Etats-Unis, en rue et dans une grande surface. Cela fait, depuis le début de l’année, 251 fusillades de masse, où plus de quatre personnes sont mortes. L’Europe, où le port d’arme est limité, n’en a connu quasi aucune.

Lors d’un meeting, Donald Trump s’interrogeait sur la manière de stopper les migrants mexicains. Un de ses supporters répondit: "Tirez-leur dessus!"

Patrick Crusius, le tueur d’El Paso, est un fan du président Trump. Sur les réseaux sociaux, il se présente comme adepte de la théorie du "grand remplacement", inventée par le propagandiste d’extrême droite français Renaud Camus. Une théorie à la mode dans les partis d’extrême droite, en Europe et en Belgique. Au Royaume-Uni, les chantres du Brexit s’en réclament. Elle est un des ingrédients de ce parfum de haine qui se répand dans le monde.

Depuis ses début, Donald Trump canalise la haine et la colère de ses électeurs pour les amplifier sur Twitter et dans ses discours. Il cible tour à tour les migrants, les musulmans, l’économie chinoise ou européenne. Jusqu’à l’obsession, poussant les plus fragiles à la violence.

Lors d’un meeting en mai dernier, Donald Trump s’interrogeait sur la manière de stopper les migrants mexicains. Un de ses supporters répondit: "Tirez-leur dessus!" Le Président esquissa un sourire à son interlocuteur. En temps de crise et de frustrations, la haine de l’étranger fait recette. La solution radicale aussi.

Attaqué de toutes parts, Trump s’est défendu lundi face aux Américains, comme à son habitude, en dénonçant le coupable. Cette fois, il accuse le suprémaciste blanc. À juste titre. Mais quel cynisme de dénoncer cette théorie haineuse avec laquelle il flirte depuis des années. Il accuse aussi les vidéos de guerre, internet, les fake news. Mais pas les armes. Pourtant, c’est bien du port d’armes dont il est avant tout question.

Trente vies ont été fauchées. Espérons que les Américains saisiront la gravité de l’instant pour en tirer les conséquences.

Lire également

Echo Connect