Une sortie inopportune

Sortie du CEO de Lufthansa sur Brussels Airlines

En sortant le bazooka mardi pour menacer les pilotes de Brussels Airlines de ne pas renouveler la flotte de la compagnie aérienne belge si aucun accord n’est trouvé ou si celle-ci n’améliore pas ses résultats, Carsten Spohr a probablement raté une occasion de se taire.

En voulant mettre la pression sur les négociations, Carsten Spohr n’a fait que fragiliser la direction de Brussels Airlines.

Connu pour ne pas avoir la langue en poche, le bouillant patron de Lufthansa pensait mettre un coup de pression sur les représentants des pilotes (et la direction?) pour accélérer les négociations. Un dirigeant qui dit tout haut ce qu’il pense est une bonne chose, mais dans certaines situations, il devrait faire preuve de psychologie et ne pas mettre de l’huile sur le feu.

Le patron de Lufthansa, la maison mère de Brussels Airlines, a raté le coche et a plutôt compliqué la situation de la direction de sa filiale belge. Sa sortie est d’autant plus inopportune et dénuée de tout sens critique que les négociations se déroulent bien. Direction et syndicats de Brussels Airlines ont déjà engrangé des avancées sur certains points et l’on n’exclut pas un accord d’ici l’échéance du 11 juin.

Carsten Spohr vient inutilement de fragiliser la direction de sa filiale qui ne demandait rien, si ce n’est une discrétion de sa part pour lui permettre d’avancer dans les négociations avec les pilotes.

À l’heure où ceux-ci sont très recherchés sur le marché en raison d’une pénurie de personnel navigant, les pilotes de Brussels Airlines ne demandaient pas la lune non plus. La direction belge faisait d’ailleurs preuve d’une compréhension justifiée sur leurs exigences. Juste une augmentation de leur pouvoir d’achat et des heures de prestation supportables car, sur ce dernier point, il en va de la sécurité des passagers.

Malheureusement, le patron vient, par sa sortie, renforcer la fâcheuse impression des Belges que la direction de Brussels Airlines n’a pas tellement de marge de manœuvre et que c’est le(s) patron(s) qui pilote(nt) Brussels Airlines depuis Cologne.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés