Deux "bank runs" en une semaine... Le système bancaire chinois craque-t-il?

Les ruées aux guichets des banques en proie à des difficultés bancaires ne sont pas un phénomène nouveau en Chine. ©AFP

En Chine, les clients de deux banques régionales se sont rués aux guichets pour retirer leurs dépôts. Ces "bank runs" ne sont pas les premiers du genre, comme le rapporte le quotidien South China Morning Post (Hong Kong).

Le système bancaire chinois, qui pèse 40.000 milliards de dollars, montre des signes croissants de faiblesse. En témoigne, deux "bank runs" qui se sont produit en l’espace d’une semaine au sein de deux banques régionales.

La semaine dernière, les autorités locales et la police de la ville de Baoding, ont ainsi supplié les clients de ne pas retirer d’argent liquide des banques locales suite à une série de rumeurs sur la santé financière de ces établissements. Trois jours plus tôt, le gouvernement et la police de Yangquan, une ville minière de la province de Shanxi, avaient été contraints de publier une déclaration similaire après que des déposants locaux s'étaient rués à la Yangquan Commercial Bank pour y retirer leur argent.

De leur côté, les succursales locales de la banque centrale chinoise ainsi que le régulateur bancaire tentent aussi de rassurer comme ils le peuvent le public en leur garantissant que leurs économies sont en sécurité.

40.000 milliards
de dollars
Le système bancaire chinois pèse 40.000 milliards de dollars.

Cascade de prêts non performants

Car ces ruées aux guichets bancaires ne sont pas les premières. La Banque du Gansu a subi le même sort en avril dernier, tandis que la Yingkou Coastal Bank, dans la province de Liaoning, a elle aussi été confrontée à une avalanche de demandes de retrait d’espèces au guichet en novembre.

Et si ces mouvements de panique sont bien souvent apaisés après l'intervention des autorités locales, ils mettent toutefois en lumière les bilans inquiétants de toutes ces petites banques chinoises qui doivent faire face à une cascade de prêts non performants et des perspectives de croissance assombries en raison du coronavirus.

En Chine, les dépôts bancaires sont garantis jusqu’à 500.000 yuans (70.000 dollars) par banque. Toutefois, les produits de gestion de patrimoine et les plans d’investissement, qui sont très populaires auprès des résidents chinois, et sont souvent vendus par l’intermédiaire de succursales bancaires, ne sont, eux, pas protégés.

Pour l’autorité financière chinoise, qui agit sous la direction du vice-Premier ministre Liu He, l’important est désormais que "les problèmes des institutions individuelles ne se transforment pas en risques systémiques".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés