tribune

Le pouvoir d'achat n'est pas le problème

Chief economist Voka

Il n'y a pas de problème de pouvoir d'achat dans notre pays. Mais il pourrait y en avoir un à long terme, si nous ne relançons pas notre potentiel de croissance économique.

La semaine dernière, le PS a lancé sa campagne électorale en mettant l'accent sur le renforcement du pouvoir d'achat: la norme salariale doit être supprimée afin que les salaires puissent augmenter plus rapidement, le salaire minimum doit être considérablement relevé, les allocations et les pensions doivent être encore revalorisées...

Avec beaucoup d'autres organisations de gauche, le PS veut faire du pouvoir d'achat l'enjeu des élections. Il est remarquable que, ce faisant, il semble "oublier" les bonnes performances récentes de notre pays dans ce domaine.

+19,3%
Hausse du salaire moyen de 2019 à 2023
Si l'inflation a augmenté de 17,6% sur la période 2019-2023, le salaire horaire moyen s'est accru lui de 19,6 % sur la même période

Malgré la combinaison de la crise du covid et d'un choc inflationniste spectaculaire, il n'y a pas de problème de pouvoir d'achat dans notre pays.

L'inflation a certes augmenté de 17,6% sur la période 2019-2023, mais le salaire horaire moyen a augmenté de 19,6 % sur la même période. Les prestations sociales et les pensions ont également été augmentées. En moyenne, le revenu disponible réel des ménages, c'est-à-dire le pouvoir d'achat, a été durement touché en 2022 (-1,9 %), mais cela a été plus que compensé en 2023 (+3,6 %), principalement grâce à l'indexation automatique.

De bonnes perspectives, qui restent fragiles

Pour les années à venir, les perspectives en matière de pouvoir d'achat restent bien orientées. Selon les dernières perspectives du Bureau du Plan, le pouvoir d'achat moyen progresserait de 15% sur la période 2019-2029. Pour être plus précis, il s'agit d'une augmentation qui s'ajoute à l'inflation.

Le renforcement du pouvoir d'achat, et de la prospérité au sens large, est de toutes les manières l'objectif ultime de la politique. Une condition essentielle est toutefois que cette augmentation du pouvoir d'achat repose sur des bases durables.

La prochaine législature devrait plutôt se concentrer sur la manière de relancer notre potentiel de croissance économique, qui sera décisif pour une augmentation durable du pouvoir d'achat.

Cela n'a pas été le cas ces dernières années. L'augmentation du pouvoir d'achat s'est faite au prix d'un dérapage des finances publiques et d'une détérioration de la position concurrentielle des entreprises (qui ont financé l'essentiel de l'augmentation du pouvoir d'achat par des hausses de salaires).

Cette dégradation est illustrée par le net recul des marges bénéficiaires des entreprises et la perte de parts de marché de nos exportateurs sur les marchés internationaux. En un an et demi, l'indicateur macroéconomique des marges bénéficiaires a déjà chuté de 8%. Et, selon le Bureau du Plan, les exportateurs belges s'attendent à une perte de part de marché de près de 10% pour la période 2021-2029, ce qui effacerait complètement la progression de cette part de marché au cours des années précédentes.

Bart Van Craeynest, économiste en chef du Voka. ©ID / Fred Debrock

Transition durable, vieillissement de la population, stagnation de la productivité, bouleversements géopolitiques, doutes sur la mondialisation, finances publiques fragiles, faiblesse de nos infrastructures... la Belgique est confrontée dans les années à venir à toute une série de défis qui hypothèquent notre prospérité future, et donc notre futur pouvoir d'achat.

La prochaine législature devrait se concentrer sur la manière de relancer notre potentiel de croissance économique, qui sera décisif dans la perspective d'une augmentation durable du pouvoir d'achat à plus long terme. Si l'on se concentre à court terme sur une augmentation du pouvoir d'achat grâce à des salaires et des avantages sociaux plus élevés, sans se préoccuper d'une croissance économique plus forte, nous risquons tous d'être moins bien lotis à plus long terme.   

Par Bart Van Craeynest, économiste en chef du Voka.

Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.