Métro, philo, réseau…

©Le Pommier

Lu pour vous: "Les philosophes dans le métro" de Luc de Brabandere et Anne Mikolajczak.

Luc de Brabandere l’avoue. En tant que jeune étudiant, il a toujours eu un problème avec les plans. Devenu professeur, lorsqu’on lui a demandé de publier le plan de son cours de philosophie appliquée aux entreprises, c’était toujours aussi compliqué. Mais un jour, en regardant le plan de métro de Paris, lui est venue l’inspiration. "Tout à coup, j’ai vu la possibilité de mettre dans un seul schéma un aperçu global de ce que j’avais appris et de ce que je voulais transmettre". Le résultat, c’est ce livre "Les Philosophes dans le métro", qu’il a rédigé avec Anne Mikolajczak et qui permet d’aller à la rencontre des plus grands penseurs.

Comme un guide de Paris, le livre est agrémenté d’une couverture dépliable avec le plan détaillé de ce vaste réseau philopolitain. Une première version de l’ouvrage avait été publiée en 2014 mais depuis lors, le réseau a subi une rénovation complète.

Alors, en voiture! La ligne 1 est celle qui traverse la ville de part en part. C’est la première qu’il faut parcourir pour se donner une vue d’ensemble initiale, celle où l’on rencontre les géants de la pensée: Nietzsche, Socrate, Aristote, Platon, Kant

Sur la ligne 7 (Psychologie), on retrouve des noms très connus, comme celui de Freud, mais aussi celui d’un Prix Nobel d’économie, Daniel Kahneman, spécialisé dans l’économie comportementale.

Un réseau philopolitain qui permet de rencontrer les grands penseurs.

La ligne 9 est celle de la technologie. "Mais pourquoi continue-t-on à appeler imprimante une machine qui fabrique des pièces ou des implants chirurgicaux?" s’interrogent les auteurs. "Le langage aurait-il des difficultés à accompagner le développement technologique?". Un hommage particulier y est rendu à Michel Serres, récemment décédé et qui prônait une approche optimiste et humaniste de la technologie.

Le livre est une jolie réussite tant sur le fond que sur la forme. Les clins d’oeil n’y sont pas absents. La dernière ligne, la 14, est d’ailleurs celle de l’humour. "On rit certes depuis longtemps, et peut-être même depuis toujours mais paradoxalement, le rire n’est un sujet d’étude pour la philosophie que depuis peu. Le rire est le propre de l’homme, c’est une des meilleures façons de le rapprocher de ses congénères et, plus important encore, de comprendre comment il pense". Un conseil: ne ratez pas ce métro.

"Les philosophes dans le métro" de Luc de Brabandere et Anne Mikolajczak. Le Pommier, 154 pages, 18 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect