Publicité
Publicité
tribune

Pour un football sans violence

Que le Vlaams Belang parle d’un "problème marocain" après les émeutes à Bruxelles ne doit pas étonner. Mais il n’est plus seul: Vooruit vise désormais ouvertement les "groupes d’immigrés" et le CD&V, "ces jeunes qui ne partagent pas notre culture".