Publicité
Publicité
interview

"Si on ne ralentit pas l'immigration, ce sera la soumission ou la guerre civile"

Alain Finkielkraut a conservé toute la capacité d’indignation de sa jeunesse. Et une certaine propension à l’inquiétude. Le philosophe et essayiste français, membre de l’Académie française, est habité par une subtile nostalgie pour un passé qui n’est plus.