Publicité

Cette crise du deuil qui arrive

©REUTERS

Revue de presse du quotidien américain New York Times.

La fin de la crise du Covid-19 aux États-Unis est en vue. Mais elle laissera derrière elle des millions de personnes endeuillées, accablées par la souffrance qu’entraîne la perte d'un être cher.

A ce stade, 5 millions d'Américains ont perdu un être cher à cause du Covid-19 mais le décompte final sera beaucoup plus important. Selon Ashton Verdery, démographe à l'université de Pennsylvanie, pour chaque personne qui meurt du Covid-19, neuf proches restent derrière ; « jusqu’à dix fois plus » si l'on prend en compte les autres membres de la famille et les amis.

Nous devrions donc nous préparer à une autre catastrophe sanitaire car si les vaccins peuvent stopper le Covid, ils ne peuvent ni arrêter ni atténuer la douleur.

Les effets du deuil sont connus et comprennent les troubles du sommeil, l’augmentation de la pression artérielle, la dépression et l’anxiété. Des études ont montré que les personnes qui perdent un conjoint meurent plus tôt. Les enfants qui perdent un parent sont eux davantage exposés à une scolarité perturbée, à la drogue et à l’alcool.

«Le deuil devrait être étudié de la même manière que d’autres indicateurs de santé publique comme l’obésité, le tabagisme et la consommation d’alcool»

Et bien que le deuil soit une expérience universelle, il contribue à accroître l'inégalité raciale, car les Noirs américains subissent la perte d'un être cher beaucoup plus fréquemment et plus tôt dans la vie que les Blancs américains.

«Le deuil devrait être étudié de la même manière que d’autres indicateurs de santé publique comme l’obésité, le tabagisme et la consommation d’alcool», estime le Dr Toni Miles, professeur de biostatistique à l’université de Géorgie.

Le fait de considérer le deuil comme une menace pour la santé globale pourrait ouvrir la voie à des efforts de prévention - y compris une aide financière - qui aideraient les personnes à faire face à un changement de vie (perte de revenu, changement de logement…)

La création d'une structure spécifique chargée de l'assistance aux personnes en deuil est nécessaire. Il y a des signes qui montrent que cette administration est sensible à la prise en charge du deuil. Depuis lundi, les frais d’obsèques d'une personne décédée à cause de Covid-19 peuvent être remboursés à concurrence de 9 000 dollars maximum.

Ce commentaire publié dans le New York Times a été traduit et résumé par nos soins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés