En Inde, la crise du Covid a dopé la création d'entreprises

La plateforme d'apprentissage indienne Byju's.

Revue de presse du quotidien indien Hindustan Times.

Le paysage de la création d’entreprises en Inde est aujourd’hui bien différent de ce qu’il était il y a quelques mois. La crise du Covid a-t-elle agi pour un mieux ?

L'incertitude quant à la forme de la reprise (en V, L, K) a ainsi obligé les investisseurs à accorder une plus grande importance à l'expérience et la stabilité des jeunes entreprises. Mais, en contrepartie, ces jeunes pousses estiment qu'il est désormais plus facile d'être financé.

La pandémie de Covid-19 a également contribué à améliorer leur niveau de gestion. Confrontées à un manque à gagner pendant la période de fermeture, la plupart d’entre elles ont été obligées de réaliser des gains d'efficacité opérationnelle. Outre la malheureuse réalité des licenciements, quelques-unes ont choisi de réduire l'espace de leurs bureaux. Beaucoup ont réduit leurs dépenses liées à l'acquisition de nouveaux clients, privilégiant davantage des moyens de gagner de l'argent auprès des clients existants.

En six mois, des centaines de ces nouvelles entreprises ont réussi à améliorer leurs flux de trésorerie, ce qui aurait pris des années auparavant. Et à l'avenir, nul doute que le niveau des attentes en matière de performances sera plus élevé.

La pandémie a également fait apparaître des besoins réels que les clients paieront, par opposition aux besoins anticipés qui nécessitent la création d'un marché. Il faut dire qu’ils sont aidés en cela par des clients qui s'expriment désormais plus clairement sur les produits qui les intéressent.  Et que veulent-ils ? Des services de soins de santé bon marché et rapides. Mais aussi, comme le propose la société Rivigo qui vient de lever 11 millions de dollars, d’être livré efficacement; de même que du divertissement et de l’éducation. Le cas de la société d'apprentissage Byju's, qui a levé 200 millions de dollars récemment, est bien connu.

L'année a été marquée par la création d'un groupe de dirigeants qui ont surmonté leur première véritable crise économique et ont réussi à se hisser au rang de chefs d'entreprise. Alors que notre pays est en passe de devenir une économie de 5 000 milliards de dollars, tout cela ne peut être que positif.

Cet article publié dans l'édition du 7 décembre du quotidien Hindustan Times a été traduit et résumé par nos soins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés