Publicité

Et si le fisc venait mettre son nez dans votre compte courant?

Le quartier général de l'IRS, le fisc américain, à Washington D.C. ©Bloomberg

Revue de presse du quotidien américain Wall Street Journal.

Lors de votre prochain passage au distributeur, imaginez que l'Oncle Sam regarde par-dessus votre épaule. Comme si votre déclaration fiscale annuelle n'était pas assez invasive, l'administration Biden souhaite désormais jeter un œil à votre compte courant.

Charles Rettig, commissaire de l'Internal Revenue Service (IRS), le fisc américain, veut que les banques déclarent les flux de trésorerie annuels des titulaires de comptes ordinaires. La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, fait aussi la promotion de ce plan, et la commission chargée des questions fiscales débat actuellement de l'opportunité d'inclure ce dispositif dans le projet de loi du plan Biden de 3.500 milliards de dollars.

Yellen affirme que cette mesure contribuera à mettre la main sur les fraudeurs fiscaux fortunés. Le Trésor et les démocrates du Congrès espèrent que les contribuables déclareront ainsi leurs revenus avec plus de précision sachant que les autorités fédérales disposent des informations relatives à leurs comptes.

L'IRS prévoit d'examiner tous les comptes dont le solde est supérieur à 600 dollars ou dont les transactions dépassent 600 dollars par an. Tous les Américains qui ont un emploi pourraient donc être visés.

L'IRS prévoit pourtant d'examiner tous les comptes dont le solde est supérieur à 600 dollars ou dont les transactions dépassent 600 dollars par an. Tous les Américains qui ont un emploi pourraient donc être visés. Ce qui fait dire à une coalition de 41 groupes industriels que le plan "n'est pas du tout ciblé" pour détecter l'évasion fiscale majeure.

Le mois dernier, 23 trésoriers et auditeurs d'État ont, de leur côté, signé une lettre s'opposant au projet, le qualifiant de "plus grande atteinte à la confidentialité des données de l'histoire de notre pays".

Qu’à cela ne tienne, le plan de dépenses Biden prévoit d’ores et déjà 80 milliards de dollars pour l’embauche de milliers de nouveaux employés par le fisc. Le Trésor estime que cette mesure permettra de collecter 700 milliards de dollars de recettes au cours de la prochaine décennie.

En fait, « ce qu'ils disent », a récemment commenté le républicain  Kevin Brady, « c'est donnez-nous une tonne d'argent, embauchons un tas d'auditeurs et nous pensons que cela va créer des revenus".

La surestimation des résultats attendus de ce dispositif permet, en réalité, à l'administration Biden d'attacher un chiffre de recettes plus élevé à sa proposition de dépenses de plusieurs trillions de dollars. C'est déjà assez grave. Mais la plus grande menace de donner l'accès au fisc aux détails de votre compte bancaire est que les politiciens finiront bien par trouver un moyen de contrôler la façon dont vous épargnez et dépensez votre propre argent. C'est une mauvaise idée qui mérite de mourir.

Ce commentaire publié dans The Wall Street Journal a été traduit et résumé par nos soins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés