Publicité

L'armée américaine bientôt en mesure de prédire l'avenir ?

Si l'imagerie satellite montre, par exemple, que le sous-marin d'une nation rivale se prépare à quitter le port, l'IA pourra signaler ce mouvement en présageant que le navire partira probablement bientôt en mission. ©REUTERS

Revue de presse du réseau Engadget consacré à l'actualité technologique.

Les expériences menées par l'armée américaine en matière d'intelligence artificielle (IA) sont de plus en plus ambitieuses. Engadget rapporte ainsi que le commandement Nord des États-Unis a récemment achevé une série d’expériences de domination globale de l'information (projet "GIDE" pour Global Information Dominance Experiments) qui mêle IA, stockage massif de données et le recours à des "capteurs" ; un projet qui pourrait donner au Pentagone la capacité de prédire des événements "plusieurs jours à l'avance", selon le chef du commandement, le général Glen VanHerck.

Le système basé sur l'apprentissage automatique observe en effet les changements dans les données brutes en temps réel de façon à anticiper des problèmes éventuels à venir. Si l'imagerie satellite montre, par exemple, que le sous-marin d'une nation rivale se prépare à quitter le port, l'IA pourra signaler ce mouvement en présageant que le navire partira probablement bientôt en mission.

L’essai le plus récent, GIDE 3, est le plus complet qui a été mené à ce jour. Les 11 commandements américains et le ministère de la Défense ont été amenés à collaborer très rapidement ensemble en partageant les informations liées à un scénario dans lequel une ligne de communication importante comme le canal de Panama se retrouvait perturbée.

Le projet GIDE pourrait donner au Pentagone la capacité de prédire des événements "plusieurs jours à l'avance", selon le chef du commandement, le général Glen VanHerck.

Selon le général VanHerck l'armée est "prête à déployer" le logiciel et qu'elle pourrait le valider lors du prochain exercice intégré mondial, au printemps 2022.

Les avantages de cette IA prédictive sont assez évidents. Au lieu de réagir simplement aux événements ou de s'appuyer sur des informations périmées, le Pentagone pourrait prendre des mesures proactives, comme déployer des forces ou renforcer les défenses. Cela pourrait également servir le gouvernement civil afin de se préparer à des actes d'agression qui n'en seraient qu'à leurs débuts.

Il y a toutefois encore des limites. L'IA recherche des indices inhabituels, comme un plus grand nombre de voitures ou d'avions garés. Elle ne peut pas encore interpréter avec certitude ce qui se passe, ce qui induit que les humains resteront toujours fortement impliqués. Pour autant, cette technologie s'avérera utile pour prévenir une attaque "surprise" et chaque fois qu’elle permettra de déboucher sur des négociations plutôt que sur un conflit.

Cet article publié dans Engadget a été traduit et résumé par nos soins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés