La solution est de taxer les super-riches

Parmi les 10 personnes les plus riches du monde figure Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon. ©Bloomberg

Revue de presse du quotidien britannique The Guardian.

Les comparaisons sont parfois odieuses mais certaines sont sensationnelles. Selon Oxfam, la richesse des dix personnes les plus riches du monde a augmenté de 400 milliards de livres depuis le début de la pandémie. Cette somme pourrait apparemment permettre de vacciner chaque adulte sur Terre, ainsi que restituer les revenus perdus en 2020 aux personnes les plus pauvres du monde.

Qu’ils soient de gauche ou de droite, les économistes sont arrivés à la conclusion que le fossé grandissant entre pays riches et pays pauvres, ainsi qu’entre les plus riches et les plus pauvres d’entre nous, est devenu déstabilisant et dangereux pour la démocratie.

Parallèlement, on le sait, les gouvernements accumulent d'énormes dettes pour les générations futures. Il faudra donc trouver des sources de revenus plus importantes. Ces sources doivent provenir de la fiscalité sachant que les industries les plus prospères du monde - qui sont en grande partie l'affaire des dix personnes les plus riches - fonctionnent encore pratiquement sans impôt.

Les régimes fiscaux ont tendance à être profondément conservateurs, continuant à sous-imposer les richesses, notamment la propriété, et à surimposer les revenus faibles et moyens. Les autorités fiscales demeurent aussi cyniquement indulgentes envers l'évasion fiscale et le blanchiment d'argent, tout en imposant aux contribuables des taxes régressives telles que la taxe d'habitation et la TVA. Les milliards de dollars qui se trouvent dans les paradis fiscaux privent par exemple les pays de revenus estimés à 250 milliards de dollars par an.

Il y a trois réponses possibles à la question de savoir comment augmenter la contribution des super-riches : hausser les épaules, avoir honte ou taxer. Hausser les épaules, c'est facile. La honte est incertaine. Andrew Carnegie ne disait-il pas : "l'homme qui meurt riche meurt déshonoré". Certes, mais la plupart prennent ce risque...

Quant à augmenter les impôts, si l'Argentine peut prélever une surtaxe d'urgence unique sur ses 12.000 citoyens les plus riches, les pays les plus riches du monde le peuvent certainement aussi.

Lorsqu'en temps de crise, certains ressortent gagnants de façon grotesque aux dépens des autres, quelque chose ne va pas. Une surtaxe doit être la solution.

Cet article publié dans l’édition du 26 janvier du Guardian a été traduit et résumé par nos soins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés