Publicité
Publicité

Y a-t-il eu effort concerté pour dissimuler l'origine du Covid-19?

Pendant plus d'un an, l'hypothèse de la fuite du Covid-19 du laboratoire de Wuhan a été traitée comme une théorie du complot. ©via REUTERS

Revue de presse du magazine japonais Nikkei Asia.

Pendant plus d'un an, l'hypothèse de la fuite du Covid-19 du laboratoire de Wuhan a été traitée comme une théorie du complot par les principaux organes de presse américains et les médias sociaux.

Facebook et Instagram, par exemple, ont ainsi agressivement censuré toutes les références à cette hypothèse et ont même suspendu les comptes qui partageaient cette affirmation. Puis, sans aucune nouvelle preuve, les médias grand public ont soudainement reconnu la théorie comme étant crédible.

Les critiques libéraux ont qualifié ces revirements de «fiasco» résultant de la «pensée de groupe» américaine. En réalité, cette volte-face révèle quelque chose de plus profond: le parti pris politique d’institutions prétendument indépendantes et leur empressement à se laisser guider par ce que le président de l’époque, Donald Trump, appelait «l’État profond» des États-Unis.

De fait, l'effort concerté pour dissimuler la vérité s'est aussi étendu aux institutions scientifiques et bureaucratiques américaines, en grande partie parce que les agences gouvernementales américaines liées à l’armée ont financé des expériences dangereuses sur les coronavirus à l'Institut de virologie de Wuhan et aussi parce que plusieurs laboratoires américains sont toujours engagés dans des recherches similaires pour créer des super-virus.

M. Biden ferait bien de révéler l'étendue du financement du gouvernement américain à l'Institut de virologie de Wuhan.

Certains des scientifiques, qui ont pris l'initiative d'écarter l'hypothèse de la fuite du laboratoire du Covid-19, ont en réalité simplement voulu cacher un conflit d'intérêts, notamment leurs liens avec des scientifiques chinois.

M. Biden ferait bien de révéler l'étendue du financement du gouvernement américain à l'Institut de virologie de Wuhan. Les Instituts nationaux de la santé des États-Unis ont versé 3,4 millions de dollars à cet institut par l'intermédiaire de l'EcoHealth Alliance, basée à New York, dont la principale source de financement est le Pentagone. Et le Pentagone n'a pas encore nié sans équivoque qu'une partie des quelque 39 millions de dollars qu'il a versés à EcoHealth Alliance ait abouti à Wuhan.

Plus fondamentalement, l’absence d’un débat international sur la question de savoir si la pandémie a été déclenchée par la fuite d’un virus «amélioré» d’un laboratoire chinois, le tout financé par les États-Unis, pourrait garder la vérité cachée pour toujours; et aura bien aidé la Chine à dissimuler l'origine du virus.

Ce commentaire publié dans Nikkei Asia a été traduit et résumé par nos soins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés