Trois interiews à lire, ce week-end dans L'Echo

Depuis l'introduction de la directive MiFID en 2007, les marches européens sont devenus moins transparents. Nous avons rencontré Eddy Wymeersch, le gendarme des Bourses du Vieux Continent pour discuter de ce phénomène. Il reconnaît que les marchés sont devenus meilleur marché avec la directive. Mais il souligne aussi que pour l'investisseur, ceux-ci ne sont pas devenus meilleurs pour autant.

Eddy Wymeersch

Olivier Lefebvre

Y a-t-il une vie après la Bourse? Démonstration : après avoir longtemps baigné dans le monde boursier, Olivier Lefebvre a exploré une autre voie. Reconverti dans l'environnement durable, trois ans après avoir quitté la direction d'Euronext, il est devenu administrateur de trois sociétés du secteur énergétique : Xylowatt, Greenwatt et Climact. « Notre époque est passionnante », clame-t-il. Portrait d'un enthousiaste.

Joseph Stiglitz

Le Nobel d'économie Joseph Stiglitz, en vétéran des crises, rêve de changer le visage du capitalisme. Rien ne va plus, l'Europe va droit dans le mur, la finance se prépare à une nouvelle implosion, en fin d'année. Le professeur Stiglitz ne brille pas par son optimisme : « Nous devons nous attendre au pire... » Avec le scalpel d'un chirurgien, il met à nu les causes de la crise, montre comment, à chaque coup, les pouvoirs publics ont mal réagi et explique comment éviter les crises systémiques à l’avenir. Première condition, réformer le système financier.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés