Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Nous sommes déterminés à sortir de cette crise ensemble et plus forts que jamais"

Fabio Sala, président d’AB InBev BeNeFraLux ©BELGA

L’année 2020 fut difficile pour le monde entier, le secteur des soins de santé et l'économie. Mais aussi pour le secteur brassicole belge, confronté aux dures conditions d’une nouvelle réalité. Fabio Sala, patron d'AB InBev pour le Benelux et la France, revient sur une année des plus mouvementées: “En tant que groupe brassicole, notre mission est de rassembler les gens pour construire un monde meilleur.”

Malgré les résultats solides de ses activités mondiales au troisième trimestre, AB InBev souffre de l’impact particulièrement élevé de la crise du Covid-19 en Belgique. Cette situation est principalement due à l'imbrication importante – et tout à la fois fragile – de notre culture nationale de la bière dans les secteurs de l’horeca, des événements et des festivals. “Au 30 septembre, l'industrie brassicole belge dans son ensemble enregistrait une baisse de 45% de ses ventes dans le secteur horeca”, chiffre Fabio Sala, président d’AB InBev BeNeFraLux. “En avril et mai, nous accusions même des baisses de 80%. En tant que premier brasseur belge, nous suivons de très près cette tendance à la baisse des ventes dans l’horeca.”

Partenaire essentiel de l’horeca

Ce revers financier n'a pas empêché AB InBev de retrouver son agilité et sa force. Pendant cette période compliquée, le groupe a apporté des mesures de soutien au secteur horeca à hauteur de plus de 20 millions d’euros. Il a par exemple exonéré tous ses clients du paiement du loyer du mois d'avril. “En prévision de la réouverture après le premier confinement, nous avons également proposé diverses solutions sur mesure à nos clients qui rencontraient des problèmes de liquidités”, ajoute Fabio Sala. “Et nous avons échangé gratuitement la bière stockée dans leur établissement par de la bière fraîche.”

“Les consommateurs ont adapté leur manière de consommer de la bière à cette réalité inédite.”
Fabio Sala
Président d’AB InBev BeNeFraLux

Pour garantir une sécurité maximale, AB InBev a fourni plus de 1.500 litres de produits désinfectants pour les mains et 275.000 masques de protection à ses clients horeca. “Nous savons que, malgré nos mesures et celles du gouvernement, la situation reste difficile pour de nombreux opérateurs de ce secteur, mais nous continuerons à les soutenir”, indique Fabio Sala. “Notre contribution en Belgique va d’ailleurs plus loin. AB InBev a versé plus de 4 milliards d'euros sous forme de taxes et autres contributions à l'État belge au cours des cinq dernières années.”

Hausse des ventes au détail

Alors que les ventes de bière dans l’horeca et l’événementiel ont chuté, les ventes dans les supermarchés et les magasins de détail ont progressé. AB InBev dépend aujourd’hui à 40% du secteur horeca et à 60% des ventes au détail. “Cette résilience est encourageante”, confie Fabio Sala. “Les gens ont adapté leur comportement d'achat et de consommation de bière à cette réalité inédite.”

Les événements d’un genre nouveau, tels que les apéritifs virtuels et les réunions en ligne avec les amis et la famille, ont partiellement fait migrer les volumes de bière d'AB InBev vers les canaux de vente au détail. “Ce n'est certainement pas suffisant pour compenser la perte de volume dans le secteur de l'horeca, mais c’est très réconfortant”, souligne Fabio Sala.

Avenir numérique

Dans le même temps, AB InBev constate une croissance accélérée de tendances telles que les plateformes de commande en ligne B2B et le commerce électronique. Cette année, le groupe a lancé en Belgique le Jupiler Shop, “notre propre plateforme de vente directe aux consommateurs. Ces derniers peuvent y acheter nos bières et nos masques, qui sont ensuite livrés à domicile. Si nos ventes en ligne de bière demeurent relativement modestes, cette tendance s’impose un peu partout en Europe. Nous sommes totalement convaincus par le potentiel de croissance de ce canal de vente. Et cela nous permet d’apprendre rapidement beaucoup de choses sur le comportement des consommateurs.”

Étoiles montantes

L'excellente performance commerciale de Stella Artois au cours de l’année est très positive, en particulier dans le commerce de détail. Aux quatre coins de la planète, le succès de la bière dépasse les attentes. En Belgique aussi, les consommateurs semblent apprécier la pils depuis le lancement de sa bouteille verte début 2020. “Sans oublier le renforcement de notre présence dans le segment premium grâce à notre nouvelle bière Victoria”, pointe encore Fabio Sala.

Plus tôt cette année, AB InBev a par ailleurs porté deux marques sur les fonts baptismaux dans le segment en croissance des bières sans alcool: Stella Artois 0,0% et Leffe Brune 0,0%. “Quant à 2021, elle sera probablement une année de transition pour l'économie en général et pour le secteur brassicole en particulier”, conclut Fabio Sala. “Mais nous sommes déterminés à sortir de cette crise ensemble et plus forts que jamais.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.