Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Nous avons toujours de l'impact… encore faut-il qu'il soit positif"

Joachim Aelvoet et Solange Rouschop: “Nous examinons d’abord l’impact d’une entreprise. Ce n’est qu’ensuite que nous examinons le tableau financier.”

ABN AMRO Belgique renforce son rôle de pionnier dans la durabilité en offrant à ses clients de mieux cerner l’impact qu’ils produisent. “Nous proposons aux investisseurs, en plus du rendement financier, une nouvelle dimension afin qu’ils puissent mesurer plus précisément leurs performances.”

“La durabilité est au cœur de tout ce que nous faisons, à commencer par notre philosophie: Banking for better, for generations to come”, assure Solange Rouschop, Country Executive d’ABN AMRO Belgique et CEO Private Banking.

“La pandémie de coronavirus est la plus importante crise sanitaire que nous ayons connue depuis des années. Elle frappe lourdement les individus et les entreprises. Le changement climatique n’en demeure pas moins le principal défi de notre époque. Il impacte aussi bien directement qu’indirectement les entreprises, mais également tous nos clients et les sociétés avec lesquelles nous collaborons. Dans ce cadre, mettre tous nos moyens et capacités au service de la recherche de solutions nous paraît une évidence.”

Investir avec impact

Quel impact faites-vous avec vos actifs?

ABN AMRO Private Banking souhaite que cela soit rendu transparent pour vous. Outre les rendements financiers, nous fournissons également un aperçu de l'impact de vos investissements. Découvrez nos solutions d'investissement durable, ou prenez rendez-vous dès maintenant. Au cours d'une consultation sans obligation, vous pouvez discuter de vos objectifs et de vos besoins en matière d'investissement durable et choisir le format d'investissement qui vous convient le mieux.

Plus d'informations ou prenez rendez-vous

Pour Joachim Aelvoet, Director Products & Solutions, il s’agit même de l’une des principales raisons d’être d’ABN AMRO. “Notre banque a vu le jour voici plusieurs siècles et joué un rôle majeur dans chaque période de transition. Or, nous vivons précisément une nouvelle transition et notre objectif est clair: assumer à nouveau pleinement notre rôle social.”

Pionnière 

ABN AMRO est pionnière depuis bien longtemps en matière de durabilité. La banque a contribué à la création de Sustainalytics, principal fournisseur de données relatives à la durabilité. “À l’époque déjà, nous cherchions la meilleure manière d’investir durablement”, souligne Solange Rouschop. “Depuis lors, la durabilité s’est solidement ancrée dans chacune de nos décisions d’investissement.”

“Nous continuons à chercher de nouveaux partenaires et de nouvelles possibilités”, complète Joachim Aelvoet. ABN AMRO Belgique collabore notamment avec la Vlerick Business School pour aider les PME à rendre leur business model plus durable. “En tant que pionnier, il ne faut pas essayer de tout imaginer soi-même. La clé réside dans les collaborations.”

Banque durable 

Miser sur la durabilité implique bien sûr de donner l’exemple. “Circl, le pavillon circulaire intégré à notre siège d’Amsterdam, en dit long sur nous”, illustre Solange Rouschop. “Lorsque ce pavillon a été construit, il était très en avance sur son temps. Il constitue une étape importante par laquelle nous désirions montrer qu’il était possible de construire des bureaux parfaitement circulaires.”

Le principal impact d’une banque passe néanmoins par ses clients. “Nous investissons massivement pour les impliquer dans notre histoire”, confirme Solange Rouschop. “C’est pourquoi tous nos conseillers en placement suivent une formation sur la durabilité en collaboration avec l’université d’Oxford. Ils sont ainsi mieux armés pour accompagner les clients dans leur transition durable.”

En demande de transition 

De nombreuses personnes sont demandeuses de cette transition, par exemple en investissant de manière durable. “Une étude révèle que 80% des clients fortunés s’intéressent aux placements durables mais qu’en moyenne, seuls 20 à 30% des banquiers privés en parlent spontanément”, avance Solange Rouschop. “Nos banquiers abordent la durabilité dès le premier entretien. Chez nous, c’est la norme.”

Auparavant, les investissements durables reposaient surtout sur des exclusions: désormais, nous adoptons une approche positive en cherchant des sociétés qui contribuent au développement de solutions.
Solange Rouschop
CEO d’ABN AMRO Private Banking

“Longtemps, les clients ont pensé – à tort – que les investissements durables étaient plus chers. Et c’était compréhensible : les légumes bios ne sont-ils pas plus coûteux que les autres? Les investisseurs imaginaient donc qu’ils devaient sacrifier une partie de leur rendement pour investir durablement. Le temps a passé, cependant, et nous pouvons désormais prouver sans ambiguïté ce que nous savions déjà il y a 10 ans: il ne faut pas renoncer au rendement pour investir durablement!”

Ce point ne fait d’ailleurs plus l’objet de discussions pour la majorité des clients, constate Joachim Aelvoet. Ils sont en outre plus conscients des risques. “Les investisseurs doivent comprendre que la société évolue sans cesse. À l’avenir, nous émettrons moins de CO2: il est dès lors certain que les entreprises pétrolières devront développer un nouveau modèle. Il faut en tenir compte, que vous souteniez ou non ces sociétés. Sinon, en tant qu’investisseur, vous risquez de faire face à de bien désagréables surprises.”

Mandat Impact

En plus du rendement et des risques, un troisième facteur gagne en importance: l’impact. “De plus en plus de gens se préoccupent de leur impact”, pointe Joachim Aelvoet. “Ils le comprennent mieux qu’auparavant et souhaitent agir en conséquence.”

ABN AMRO Private Banking propose dès lors d’opter pour un Mandat Impact. “Les clients sont enthousiastes”, affirme Solange Rouschop. “Et ce, pour plusieurs raisons. D’abord, ils ont pris conscience que des investissements colossaux sont nécessaires et que les fonds publics ne suffiraient pas à relever le défi posé par le changement climatique et la durabilité. Ensuite – et on l’oublie parfois – les personnes qui investissent dans des entreprises ont toujours un certain impact, consciemment ou inconsciemment. Une fois que vous vous en rendez compte, il est rassurant de pouvoir opter consciemment pour un impact positif.”

Mesurer

Le fait que les investisseurs puissent opter consciemment pour un impact positif est relativement récent, précise Joachim Aelvoet. “Les gens ont bien souvent l’impression qu’ils ne peuvent pas faire de différence majeure à leur échelle. Or, nous démontrons aujourd’hui qu’il est possible d’accomplir de grandes choses avec son patrimoine!”

Nous vivons une nouvelle transition et notre objectif est clair: jouer à nouveau pleinement notre rôle social.
Joachim Aelvoet
Director Products & Solutions chez ABN AMRO

Cette affirmation est à prendre au pied de la lettre. En effet, les investisseurs qui choisissent un Mandat Impact chez ABN AMRO Private Banking reçoivent un aperçu précis de l’impact de leur portefeuille. “Nous leur montrons les résultats financiers et non financiers. Par exemple, la réduction de CO2 qu’ils ont permis d’atteindre grâce à leurs investissements. Nous offrons aux investisseurs, en plus du rendement financier, une nouvelle dimension afin qu’ils puissent mesurer leurs performances.”

Concrètement, un client peut découvrir que, via ses investissements, ce ne sont pas moins de 72 vols aller-retour vers New York qui ont pu être évités. “Nous rendons bien entendu les informations compréhensibles, mais en réalité, ces chiffres cachent une masse de recherches réalisées avec plusieurs partenaires”, sourit Solange Rouschop. “Mesurer l’impact n’a rien d’évident. Ici aussi, nous tentons d’aller toujours plus loin. À l’avenir, nous souhaitons entre autres proposer des rapports plus clairs sur la consommation d’eau.”

L’impact avant tout

Le principal changement concerne néanmoins le point de départ du Mandat Impact. “Nous ne regardons plus en premier le rendement financier potentiel mais l’impact de l’entreprise”, indique Joachim Aelvoet. “Ce n’est qu’ensuite que nous nous penchons sur le volet financier. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille renoncer au rendement; nous inversons simplement la logique.”

“Auparavant, les investissements durables reposaient surtout sur des exclusions: désormais, nous adoptons une approche positive en cherchant des sociétés qui contribuent au développement de solutions”, conclut Solange Rouschop.

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.