Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Harajuku, quartier branché et sacré à Tokyo

Le quartier d'Harajuku est l’épicentre des sous-cultures. ©Shutterstock

Harajuku est le nom d’un quartier situé à proximité de la gare du même nom, sur la ligne Yamanote de la capitale japonaise. Le quartier est l’épicentre des sous-cultures et styles vestimentaires ados les plus extravagants du Japon. Mais c’est aussi “the place to be” pour les adultes en quête de boutiques à la mode, de magasins branchés, de restaurants et de curiosités historiques en tout genre.

Le centre de la culture ado de Harajuku se situe dans Takeshita Dori, une rue où l’on trouve des magasins vintage hype, des vendeurs de crêpes, des chaînes de restauration rapide, etc. Au sud de Takeshita Dori s’étend la longue avenue à quatre bandes Omotesando, les “Champs-Élysées” de Tokyo. Ici, un public un peu moins jeune trouve son bonheur dans les magasins de marques, cafés et restaurants. L’élégant complexe Omotesando Hills s’adresse aux trentenaires et quadras “urban”, soucieux de la mode. Louis Vuitton y a installé une boutique qui s’étend sur cinq étages. Lors de son ouverture en 2002, c’était le plus grand magasin au monde de la célèbre marque de luxe.

©Shutterstock

À l’opposé de cette ambiance festive, on trouve Meiji Jingu, à l’ouest de la voie ferrée. Il s’agit d’un des principaux lieux de culte de Tokyo, au cœur d’une grande oasis verte. On y vénère l’empereur divinisé Meiji et son épouse, l’impératrice Shoken. L’empereur Meiji était très populaire pendant son règne, qui a duré de 1867 à 1912. Dans le petit mais splendide Ota Memorial Museum of Art, on découvre de magnifiques peintures ukiyo-e. Quant au musée Nezu, il comprend une impressionnante collection d’art asiatique et un jardin japonais traditionnel.

Si vous souhaitez plus de nature encore, rendez-vous au parc Yoyogi, l’un des plus grands et agréables de Tokyo, avec ses vastes pelouses, ses étangs et ses zones boisées. Un lieu idéal pour un jogging, un pique-nique ou tout simplement pour prendre un bol d’air.

Le Gymnase olympique de Yoyogi, conçu par le célèbre architecte Tange Kenzo, a été construit pour les épreuves de natation des Jeux olympiques de 1964. Aujourd’hui, l’impressionnant bâtiment est également utilisé pour le patinage sur glace, des matchs de volley-ball, des concerts et autres événements.

La jeunesse de Harajuku

Tous les dimanches, la jeunesse japonaise se retrouve à Harajuku dans les tenues les plus improbables. Le district est le hotspot du cosplay, une forme d’art de la scène où les participants endossent des costumes et accessoires pour jouer le rôle d’un personnage ou exprimer une idée. Les participants trouvent de l’inspiration dans les mangas, les dessins animés, les BD classiques ou en ligne, les tokusatsu (séries télévisées bourrées d’effets spéciaux), les romans-photos, les jeux vidéo et les films. Des artistes de J-pop, J-rock, visual kei et des groupes musicaux comme Sound Horizon peuvent aussi servir de modèles.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.