Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Investir dans la biodiversité s’avère payant

Amanda O'Toole, AXA IM

Mettre un terme à la perte de biodiversité est l'un des plus grands défis du XXIe siècle. Les conséquences économiques du déclin de la biodiversité sont encore trop souvent sous-estimées. Les investissements en actions cotées en Bourse peuvent avoir un impact.

Selon l'indice Planète vivante du WWF, l'activité humaine a entraîné une réduction de la biodiversité de 60% en quatre décennies. “Cette situation a non seulement un impact considérable sur les écosystèmes et la nature, mais elle constitue aussi un problème majeur pour l'humanité“, prévient Amanda O'Toole chez AXA IM. “Sur une planète sans biodiversité, la vie est impossible.”

L'impact économique sur la biodiversité est de plus en plus mesurable. Par conséquent, les régulateurs et les consommateurs demandent des comptes aux entreprises.

Innovation

Les investissements en actions cotées peuvent désormais porter spécifiquement sur la biodiversité. Investir dans des entreprises dont les activités protègent la vie sur terre, dans l’eau et dans les airs, c’est investir dans la biodiversité. Au sein des produits ou services d'une entreprise, l'innovation et les technologies qui peuvent atténuer l'impact global sur la biodiversité sont particulièrement recherchées. Il existe quatre sous-ensembles clés qui abordent les plus grands défis mondiaux auxquels la biodiversité est confrontée aujourd'hui et le sera dans les années à venir: les matériaux durables, la préservation des terres et des animaux, les écosystèmes aquatiques, ainsi que le recyclage et la réduction.

Investir dans des entreprises dont les activités protègent la vie sur terre, dans l’eau et dans les airs, c’est investir dans la biodiversité.
Amanda O'Toole
AXA IM

Les emballages, en particulier les polymères, sont une source majeure de pollution dans les océans et sur terre. Étant donné le recours massif au plastique dans la vie quotidienne, le développement de matériaux durables tels que les solutions biosourcées, biodégradables ou durables, comme l'aluminium et le verre, offre un large éventail d’investissements possibles. L'utilisation et le développement de matériaux de construction durables (par exemple, le béton biocomposite, la terre battue et le bois), à faible teneur en carbone, réduiront l'impact sur l'environnement.

L'agriculture et la protection des animaux sont également des secteurs en mutation. “Quelque 30% de la réduction de la biodiversité provient de l'agriculture intensive”, souligne Amanda O'Toole. “Des alternatives de haute technologie existent: l'agriculture de précision emploie des caméras, des capteurs et l'intelligence artificielle, et peut réduire drastiquement l'utilisation de pesticides et de produits chimiques dans le processus.”

Les actions dans lesquelles nous investissons sont toutes alignées à 100% sur quatre des Objectifs de développement durable des Nations Unies.
Amanda O'Toole
AXA IM

Un troisième domaine d'investissement concerne les écosystèmes aquatiques. La biodiversité aquatique est déjà un défi pour les communautés dont la subsistance repose essentiellement sur les produits issus de l'océan, des rivières ou d'autres sources d'eau. En limitant les pollutions par l'assainissement de l'eau, les entreprises peuvent agir pour préserver la vie aquatique.

Dernier sous-ensemble: le recyclage et la réduction. L'opinion publique exerçant une pression accrue sur les entreprises, celles-ci exploiteront les ressources de manière plus économe grâce au recyclage et à l'économie circulaire.

Stratégie

“Les actions ciblées sont en parfaite adéquation avec quatre des Objectifs de développement durable des Nations Unies: eau propre et assainissement, consommation et production responsables, vie sous l'eau et vie sur terre”, détaille Amanda O'Toole. La sélection des actions fait appel aux connaissances internes d'AXA IM en matière d'investissement responsable. Les facteurs ESG sont pris en compte. “Nous avons par ailleurs signé un partenariat stratégique avec Iceberg Data Lab, qui a développé un outil de mesure de la biodiversité.”

Les grands principes de la stratégie sont la gestion active, l'accent placé sur le développement technologique et la foi dans les possibilités de l'investissement à impact pour obtenir des rendements financiers et un impact positif réel sur la biodiversité. “Si vous posez des choix éclairés, les possibilités sont immenses pour atténuer la perte de biodiversité”, conclut Amanda O'Toole.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.