Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Le RPA n’est pas une nouvelle tendance ou une nouvelle mode mais une évolution digitale logique"

Walter Vanherle, Service Area Leader chez BDO Digital ©Medialounge

En déléguant les tâches routinières aux robots-logiciels, les entreprises peuvent alléger leurs coûts opérationnels et augmenter leur qualité et leur précision. “Les robots-logiciels accroissent la flexibilité des entreprises”, confirme-t-on chez BDO Digital.

La Robotic Process Automation (RPA) constitue l’un des principaux segments de croissance de la technologie numérique. Plus de 40% des tâches manuelles au sein d’une entreprise pourraient être automatisées à l’aide de robots-logiciels. Pensez aux processus financiers, administratifs et de ressources humaines, comme la préparation des déclarations de TVA et leur intégration dans les systèmes administratifs, la comptabilisation des jours de congé et de maladie au sein des secrétariats sociaux, le transfert des données relatives aux prix à partir des systèmes Web des clients vers un système de planification propre. Toutes les entreprises ou presque peuvent en tirer avantage.

Moins de routine, plus d’humain

“Plus de 40% des tâches manuelles au sein d’une entreprise pourraient être automatisées.”
Walter Vanherle
Service Area Leader chez BDO Digital

En déléguant tout ou partie des tâches longues et répétitives à des robots-logiciels, les entreprises peuvent mobiliser leur personnel de manière plus efficace, assure Walter Vanherle, Service Area Leader chez BDO Digital, qui accompagne quotidiennement les entreprises dans leur quête des solutions RPA les plus adaptées. “La RPA offre aux entreprises d’accroître leur flexibilité tout en réduisant leurs coûts et le nombre d’erreurs administratives. Parallèlement, le personnel libère du temps pour les matières où l’être humain se montre plus efficace: la créativité et la réflexion stratégique. La satisfaction des collaborateurs augmente en conséquence.”

“L’automatisation réussie d’un grand projet se traduit en moyenne par un bénéfice de 1 pour 10. Autrement dit, 1 euro investi représente une économie potentielle de 10 euros.”
Walter Vanherle
Service Area Leader chez BDO Digital

L’automatisation des processus robotisés est modulable. L’entreprise peut parfaitement automatiser une seule tâche routinière ou intégrer des milliers de robots-logiciels dans ses systèmes, afin d’exécuter autant d’applications de façon automatisée. Chaque entreprise peut commencer à petite ou grande échelle, souligne Walter Vanherle. “Avant de prendre cette décision, il faut mettre en balance le coût de la conception et de la formation d’un robot d’une part, et le gain de temps et d’argent qu’il autorise d’autre part. La réussite d’un grand projet se traduit en moyenne par un bénéfice de 1 pour 10. Un investissement de 1 euro représente une économie potentielle de 10 euros. C’est la raison pour laquelle il est important d’analyser attentivement les processus qui peuvent être automatisés.”

Identification, déploiement et activation

Les processus RPA les plus intéressants et efficaces ont été identifiés? Il est temps de définir les fonctions des robots et de les concevoir sur mesure. Quelles fonctionnalités recevront-ils, que changeront-ils par rapport aux processus actuels? Vient ensuite la programmation. Cette procédure exige une certaine expertise, prévient Walter Vanherle. “En théorie, les collaborateurs peuvent programmer eux-mêmes certains processus, mais souvent, le gain d’efficacité maximal n’est alors pas atteint.”

“Grâce aux robots-logiciels, les entreprises accroissent leur flexibilité tout en réduisant leurs coûts et le nombre d’erreurs administratives.”
Walter Vanherle
Service Area Leader chez BDO Digital

Tout doit par ailleurs être testé en profondeur. Dès que les robots-logiciels sont finalisés et actifs, des mécanismes de vérification contrôlent que le processus RPA continue de fonctionner selon les prévisions. En outre, BDO Digital plaide en faveur d’une réévaluation régulière de l’automatisation des processus robotisés, pour s’assurer qu’elle répond toujours aux besoins de l’entreprise. “Nous plaçons sur ces robots des dates d’échéance de trois à six mois”, précise Walter Vanherle. “Une fois ce délai dépassé, un entretien a lieu: la technologie peut être ajustée pour en accroître l’efficacité, ou remplacée par une solution nouvelle. En concertation avec le client, bien évidemment.”

Image et son

Qu’en est-il de l’avenir? Bientôt, la RPA pourra automatiser l’image et le son. À partir de là, tout ou presque sera possible, conclut Walter Vanherle. “Les photos, les documents PDF, les enregistrements sonores, les commandes vocales: la RPA extraira bientôt les données utiles de toutes les sources. En couplant ces processus automatisés à l’intelligence artificielle et au machine learning, les robots se formeront eux-mêmes afin de travailler de manière toujours plus précise et efficace. La RPA gagnera alors en dimensions et en champs d’application.”

Prêt à lancer la RPA dans votre entreprise?

Prenez dès à présent rendez-vous avec les experts de BDO.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.