Belgium Best Managed Companies identifie les entreprises privées performantes

Bruno Peelaers, coach Best Managed Companies chez Deloitte Private ©Marco Mertens

Une stratégie cohérente, des ressources – humaines et autres – adéquates et une dynamique positive. Les entreprises belges capables de traduire cette combinaison en résultats financiers solides peuvent se targuer du titre de Best Managed Company.

Best Managed Companies est un projet de coaching né voici un quart de siècle au Canada. "Nous l’avons lancé l’an dernier en Belgique, où le label a d’ores et déjà été décerné à sept entreprises", se réjouit Bruno Peelaers, coach Best Managed Company et directeur du programme chez Deloitte Belgique.

"Avec Econopolis, nous repartons cette année à la recherche des entreprises familiales ou privées de taille moyenne qui se distinguent par la qualité de leur management. Un jury indépendant analysera les participants dans quatre domaines: stratégie, ressources et personnel, engagement et performances financières. Notre objectif? Réfléchir ensemble et rendre les entreprises belges plus performantes."

Une communication plus claire

"Par ‘stratégie’, nous entendons une approche de long terme, claire, en faveur de laquelle le management s’engage à 100%", précise Bruno Peelaers. "Où l’entreprise veut-elle aller? Cet objectif doit être évident pour toute l’organisation. Il ne s’agit pas tant de la qualité de la stratégie proprement dite que de la manière dont elle est établie. Est-elle claire pour tous les collaborateurs? Tous les regards sont-ils tournés dans la même direction?"

L’enthousiasme ne peut être circonscrit au management. La dynamique positive doit concerner toute l’entreprise.
Bruno Peelaers
coach Best Managed Companies et directeur du programme chez Deloitte Private

"Le deuxième domaine, ce sont les ressources – humaines et autres – de l’entreprise. Ont-elles été choisies de manière à ce que l’entreprise puisse aller de l’avant, avec une attention suffisante prêtée à l’innovation?"

Engagement

"Une stratégie et des collaborateurs de qualité ne suffisent toutefois pas, ce qui nous amène au troisième pilier: l’engagement", poursuit Bruno Peelaers. "L’enthousiasme, en effet, ne peut être circonscrit au management. La dynamique positive doit concerner toute l’entreprise. Un leadership stimulant se traduit par un engagement fort de tous les collaborateurs. Ceux qui sont activement impliqués dans l’avenir de l’entreprise seront plus motivés à fournir l’effort supplémentaire qui fera la différence."

Le dernier pilier est ce que Bruno Peelaers appelle le "tableau de bord". "Si tout se passe bien pour les trois premiers piliers, les résultats financiers s’en trouvent influencés positivement. Mais les Best Managed Companies sont un concept holistique. Les quatre piliers sont étroitement liés entre eux. Les coaches de Deloitte Private tendent aux participants un miroir qui met en évidence la maturité de leurs processus, mais c’est l’ensemble qui importe le plus."

Caractère durable

Des entreprises de tous les secteurs peuvent recevoir le label de qualité Best Managed Company. "Nous visons les entreprises de croissance qui présentent une certaine maturité", complète Bruno Peelaers. "Elles existent depuis au moins cinq ans, dégagent un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d’euros et comptent plus de 25 salariés à temps plein. Elles sont au moins pour 60% la propriété de personnes physiques ou d’entités belges, et le principal centre de décision est situé dans notre pays. Il s’agit souvent d’entreprises familiales."

Les entreprises qui ont obtenu le label Best Managed Company l’an dernier peuvent à nouveau participer cette année. "Ce label a un caractère durable. Il y aura de nouveaux lauréats et des valeurs établies. Ensemble, ils constituent une communauté précieuse d’entreprises de secteurs différents, qui échangent des exemples pratiques de qualité et s’inspirent mutuellement. Les sept lauréats de l’an dernier se réunissent toujours, même de manière informelle."