Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"En matière de cryptomonnaies, les Belges veulent de la simplicité et de la proximité"

Les cryptomonnaies paraissent inaccessibles à nombre d’investisseurs, notamment en Belgique. Pour convaincre nos compatriotes, l’important est de rester local et de présenter un visage humain, assure Marc Toledo, CFO de bit4you. Avec un mot-clé: la transparence.

“Quand nous avons cherché à identifier les freins à l’investissement en cryptomonnaies chez nos concitoyens, nous avons repéré plusieurs éléments de bon sens”, relate Marc Toledo. “Les Belges n’ont pas envie de passer par un site chinois, américain ou singapourien. Ils préfèrent qu’on s’adresse à eux dans leur langue. Et ils veulent savoir à qui ils ont affaire, notamment pour s’assurer que de l’autre côté de l’écran opèrent de vraies personnes, non des sociétés-écrans établies à Malte, dans les îles Caïmans ou dans d’autres paradis fiscaux. Sur notre site, on peut voir nos visages, savoir qui nous sommes.”

Partenariats avec Worldline et itsme

Le site de bit4you mise donc sur la transparence mais aussi sur la pédagogie, avec des explications claires sur tous les aspects des cryptomonnaies.

bit4you en chiffres

  • Lancement en 2018 (siège à Bruxelles)
  • S’adresse aux utilisateurs tant particuliers que professionnels, doublement prévu pour 2021 avec un développement en France, aux Pays-Bas et au Luxembourg
  • 172 millions d’euros d’opérations en 2020 (13 millions en 2019)
  • Une équipe d’experts des technologies de l’information, parmi lesquels José Zurstrassen, président du conseil d’administration (fondateur de Skynet et de Keytrade), Sacha Vandamme, CEO et codeur de longue date, et Marc Toledo, fondateur de Toledo Telecom (devenu plus tard IP Nexia)

 

Autre élément essentiel de la stratégie de la plateforme belge pour convaincre les investisseurs de tenter l’aventure du bitcoin: les partenariats. “Nous en avons noué plusieurs, avec itsme pour une identification simple des personnes, puis avec Worldline, outil de paiement très apprécié des Belges”, illustre Marc Toledo. “En août 2018, quand Alexander De Croo, alors Ministre de l’Agenda numérique, est venu effectuer une première transaction via notre plateforme, nous avons bien senti que nous avions franchi un pas important. Nous travaillons également avec plusieurs cabinets belges d’avocats. Nous ne faisons rien sans en référer à eux, ils valident tout!”

La plateforme se rémunère sur le même principe que les fonds de placement: par un pourcentage à l’entrée (1,5%) et à la sortie (2,5%) des fonds, tous frais et coûts inclus.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.