Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"Peut-être le Covid-19 permettra-t-il de sauver le climat"

“On ne peut plus ignorer le changement climatique. Heureusement, les gouvernements ont mis en œuvre la transition verte avec l’énorme ensemble de mesures d’aide aux victimes de la crise sanitaire.” - Olivier Pauwels, Director Multi Asset Strategies and Solutions Frabelux chez BlackRock

Pour la première fois, BlackRock tient compte du changement climatique dans les hypothèses à la base de toutes ses décisions d’investissement. Olivier Pauwels, Director Multi Asset Strategies and Solutions Frabelux, revient sur le comment et le pourquoi de cette évolution.

Quelles sont ces hypothèses relatives aux marchés des capitaux? Et pourquoi sont-elles si importantes?

"Ce sont nos prévisions en termes de rendements futurs des actions et obligations. Ces hypothèses constituent une base solide pour toute décision d’investissement. Lorsque nous constituons un portefeuille pour un client, nous combinons plusieurs catégories d’actifs, régions et secteurs afin d’adapter le portefeuille au profil et aux souhaits de ce client. Pour optimiser cette combinaison, il faut savoir quel rendement attendre de chaque composant."

Vous désirez en savoir plus? Écoutez ici la série de podcasts de BlackRock (Spotify)

"Avec les taux qui baissent depuis longtemps et qui ont désormais atteint un plancher, on ne peut s’attendre à ce que les rendements historiques se répètent. Nous avons donc décidé de ne pas nous fonder sur les rendements historiques mais sur les rendements que nous attendons à l’avenir. C’est pourquoi nous quantifions nos attentes notamment en matière de croissance économique, de politique fiscale et monétaire, d’évolutions géopolitiques et de mégatendances, et leur impact sur le rendement attendu. Et pour la première fois, nous intégrons l’impact de l’actualité brûlante du changement climatique dans ces hypothèses."

Pourquoi le changement climatique est-il un facteur aussi important dans le calcul du rendement attendu?

"Le changement climatique n’est pas neuf, bien sûr, mais la crise sanitaire a accéléré cette évolution. Son impact sur l’économie est chaque jour plus évident. Avec 200 milliards de dollars de dommages estimés liés aux catastrophes causées par le changement climatique, 2020 fut une année record. On ne peut l’ignorer. Heureusement, les gouvernements ont mis en œuvre la transition verte avec l’énorme ensemble de mesures d’aide prises pour lutter contre la crise sanitaire."

"La Chine a annoncé qu’elle voulait atteindre la neutralité carbone d’ici à 2060. Le président américain Joe Biden a signé les accords climatiques de Paris le premier jour de son mandat. Le plan d’aides structurelles de l’UE joue résolument la carte verte. C’est un véritable séisme! Les gestionnaires de portefeuille en sont conscients: nous observons depuis des années d’importants flux financiers vers les actifs durables, et les investisseurs institutionnels veulent doubler – à 37% – la part de ces actifs dans leurs portefeuilles dans les cinq ans à venir."

Vous désirez en savoir plus? Écoutez ici la série de podcasts de BlackRock (Apple)

"Dès que les actions climatiques commenceront à porter leurs fruits, cela aura sans doute des conséquences positives pour la croissance économique totale. Les actions climatiques coûtent de l’argent, c’est vrai, mais elles permettent aussi d’éviter des coûts en atténuant le changement climatique, et contribuent au développement d’infrastructures vertes par les investissements. Nos recherches démontrent que le résultat net sera positif par rapport à un scénario dans lequel aucune mesure n’est prise. Nous tablons sur une perte d’un quart de la production économique totale en 20 ans si nous ne faisons rien."

Quel impact attendez-vous au niveau sectoriel?

"Outre l’évolution macroéconomique, nous prévoyons un fort impact au niveau sectoriel. Nous voyons la technologie comme le grand gagnant, parce que le secteur présente une faible intensité carbone et est peu sujet au changement climatique. De plus, les entreprises technologiques devront fournir une partie des solutions à la décarbonation des autres secteurs. Le secteur de la santé, entre autres, devrait se montrer performant."

"Pour les compagnies pétrolières, c’est tout le contraire: nous y prévoyons de lourdes conséquences de la hausse des coûts des émissions de carbone et de la baisse de la demande pour leurs produits. Ces entreprises sont confrontées à la mission presque impossible de se réinventer. Le résultat? Les secteurs gagnants devront payer leurs capitaux moins cher, alors que les perdants seront confrontés à des coûts de capitaux plus élevés. Entre les secteurs les plus performants et les moins performants, nous anticipons un écart de rendement qui pourra atteindre 7% par an pendant la période de transition."

Podcast | Investir dans le progrès

Les experts de BlackRock prennent la parole dans cette toute nouvelle série de podcasts. À écouter sur Spotify et Apple

 

"Nous voyons également un impact mesurable – bien que plus faible – au niveau des catégories d’actifs et des régions. Le rendement supérieur attendu des actions des marchés développés est en grande partie imputable à des allocations supérieures aux secteurs verts dans leurs indices. Les marchés émergents vont probablement sous-performer en raison de leur plus grande exposition aux conséquences physiques du changement climatique par rapport aux économies établies. Les prévisions de rendement un peu plus faibles pour les obligations sont en revanche attribuables à l’allocation plus élevée des secteurs “bruns” au sein des portefeuilles de référence."

Croyez-vous en une transition paisible vers une économie verte?

 "Le défi est immense. Le grand risque réside naturellement dans l’implémentation de cette transition et dans la capacité des politiques à la mener à bien. Ceci dit, le sentiment d’urgence qui explique les décisions récemment prises aux États-Unis, dans l’Union européenne et en Chine est porteur d’espoir. Peut-être en conclurons-nous que le Covid-19 nous a sauvés dans la lutte contre le changement climatique…"

"Enfin, la plupart des prévisions des analystes ne tiennent pas compte de l’impact du changement climatique et des actions menées pour l’atténuer. Au cours des cinq prochaines années, nous nous attendons à une surperformance significative des entreprises “vertes” par rapport aux entreprises “brunes”. En termes d’investissement, le climat n’est donc pas uniquement un risque: il est aussi une opportunité."

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.