Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Le lien entre ESG et performance

Stephan Desplancke, Country Head Belgium chez BlackRock ©Studio Dann

La grande tendance dans l’investissement durable? Un glissement “des” valeurs vers “la” valeur. Les études sont de plus en plus nom-breuses à démontrer que l’intégration de facteurs ESG limite le risque et accroît le rendement à long terme.

La majeure partie des portefeuilles investis durablement sont toujours gérés selon l’approche “des” valeurs. Les entreprises impliquées dans des activités controversées comme le charbon, les armes et le tabac sont exclues pour des raisons éthiques. Toutefois, l’accent est en train de se déplacer vers “la” valeur, qui consiste à incorporer des informations ESG importantes dans la sélection d’actions et les stratégies d’investissement afin d’améliorer le rendement pondéré par les risques à long terme.

“BlackRock consacre une attention accrue à l’ESG (critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance, NDLR) dans l’ensemble du processus d’investissement”, souligne Stephan Desplancke, Country Head Belgium chez BlackRock.

Les investisseurs demandent de plus en plus souvent de tenir compte des facteurs ESG d’une façon positive. Grâce à cette approche intégrale, les entreprises qui affichent de meilleurs scores ESG se voient attribuer un poids plus important. En réorientant les capitaux vers celles qui affichent les meilleurs scores ESG, on incite les entreprises à déployer des efforts en matière d’environnement, de politique sociale et de gouvernance.

“Nous proposons des variantes ESG pour un nombre croissant de nos fonds à gestion passive et ETF qui suivent de très près des indices de référence et des indices donnés.”
Charles Symons
Head of iShares Belux chez BlackRock

“Nous proposons des variantes ESG pour un nombre croissant de nos fonds à gestion passive et ETF qui suivent de très près des indices de référence et des indices donnés”, détaille Charles Symons, Head of iShares Belux chez BlackRock. “Nous disposons désormais de données suffisantes pour le faire de manière qualitative.”

“Grâce à notre expérience de la création de portefeuilles ‘tilt’ à risque limité, nous sommes à même de maximiser le score ESG du portefeuille et de minimiser les émissions de carbone dans une erreur de suivi limitée par rapport aux indices standard pondérés selon la capitalisation du marché.”

Thèmes durables

Autre tendance: la demande croissante de fonds d’actions thématiques qui se concentrent sur un thème E, S ou G spécifique. L’exemple-type est un fonds dédié à l’énergie durable. “Ce fonds existe depuis 2001 et bénéficie d’une belle popularité en Belgique”, poursuit Stephan Desplancke. “Il investit dans des entreprises du monde entier qui ont un lien clair avec la transition vers une économie à plus faible intensité de carbone. Le fonds qui se concentre sur l’avenir des transports est également très prisé dans notre pays.”

ESG et performance

“Il y a six ans, c’étaient surtout les banques privées qui demandaient des produits durables”, se souvient Stephan Desplancke. “Aujourd’hui, les investisseurs individuels adhèrent largement à la durabilité.”

Car investir durablement ne signifie pas renoncer à du rendement. “Au contraire, l’intégration de facteurs ESG dans le processus d’investissement s’avère payant à long terme – on ne compte plus les études empiriques qui le démontrent”, pointe Charles Symons. “Dans la pratique, nous observons que les versions ESG d’un fonds sont plus résilientes que le fonds originel, surtout dans les périodes de grande nervosité et de turbulences.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.