Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Investissez intelligemment via votre société

“La banque continuera de retenir le précompte mobilier à la source”, souligne Koen Verniest, Market Manager PMEI chez Crelan ©Doc

Si vous êtes entrepreneur ou indépendant et que vous investissez via votre société, il y a de fortes chances pour que votre rendement soit érodé par de lourdes taxes. La sicav RDT offre une solution fiscalement intéressante.

Vous êtes entrepreneur ou indépendant et vous disposez d’un surplus de liquidités? Dans ce cas, vous voulez certainement les voir fructifier. Si vous investissez dans des actions ou des fonds via votre société, les dividendes et les plus-values réalisées au moment de la revente sont taxés. Mais les sociétés qui répondent aux conditions de la déduction RDT (revenus définitivement taxés) peuvent y échapper. “Hélas, très peu d’entreprises remplissent ces critères, car elles doivent investir au minimum 2,5 millions d’euros, ou détenir au moins 10% des actions émises”, déplore Koen Verniest (banque Crelan).

Heureusement, il existe une solution: la sicav RDT. “Il s’agit de fonds d’investissement constitués sous forme de société”, éclaire Koen Verniest. “Cette société doit cependant répondre à certaines règles. Par exemple, elle ne peut investir qu’en actions émises par des entreprises dont les bénéfices sont soumis à un régime fiscal ‘normal’. Les entreprises dont les sièges sociaux sont situés dans des paradis fiscaux sont donc exclues. De plus, le fonds doit distribuer 90% de ses revenus sous forme de dividende annuel.”

Exonération totale
Auparavant, les sociétés ne payaient aucun impôt sur 95% des dividendes distribués par les fonds RDT. Depuis le 1er janvier 2018, la déduction fiscale a été relevée à 100%. Résultat: tant les dividendes que les plus-values réalisées sont entièrement exonérés d’impôt. “La banque continuera de retenir le précompte mobilier à la source”, souligne Koen Verniest. “Mais grâce à l’attestation fiscale que vous recevrez, votre comptable pourra totalement – et très simplement – récupérer le montant payé.”

“Une société qui investit dans un fonds RDT ne paie pas d’impôt sur les dividendes et les plus-values réalisées”
Koen Verniest
Market Manager PMEI chez Crelan

“Les fonds RDT sont donc intéressants pour les sociétés qui souhaitent faire fructifier leurs excédents de liquidités d’une manière fiscalement attrayante. Il ne faut toutefois pas perdre de vue qu’il s’agit d’un investissement à moyen terme. Vous devrez par conséquent pouvoir vous passer de cet argent pendant une assez longue période. Crelan conseille aux sociétés qui optent pour un fonds RDT de limiter l’investissement à la moitié du capital libéré, majoré des réserves taxées. Dans le cas contraire, l’entreprise sera considérée comme une société financière et ne pourra pas bénéficier du nouveau taux d’imposition réduit. Votre comptable pourra certainement vous conseiller.”

Autres options
En tant que manager du segment des PME et des indépendants, Koen Verniest est au fait des autres solutions fiscalement séduisantes pour les entreprises. “Ceux qui ont une société peuvent, dans certaines limites, se constituer une pension complémentaire via l’engagement individuel de pension (EIP). Ils peuvent la combiner avec la PLCI, la pension libre complémentaire pour les indépendants, accessible aux indépendants qui ne travaillent pas dans le cadre d’une société. Depuis peu, ces derniers peuvent également se constituer un bas de laine supplémentaire pour leurs vieux jours via la convention de pension pour travailleurs indépendants (CPTI).”

Crelan est partenaire des indépendants et des entrepreneurs qui souhaitent investir. Cliquez ici pour en savoir plus.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.