Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

"La gestion de la croissance reste un défi"

Robert Eyben, CEO de CE+T Group et Sophie Trinon, CEO d’Alpha Innovations: “Tous nos collaborateurs sont convaincus qu’il n’existe pas de limite à la créativité: ils ne se laissent pas arrêter par quelque chose qui leur semble impossible.”

Les entreprises qui décrochent le label Best Managed Companies quatre années de suite sont récompensées par le label Gold. CE+T Group, EASI et E.D.&A. comptent parmi les premiers lauréats à recevoir cet honneur. Retour sur quatre années riches en esprit d’entreprise.

Quelle est la plus grande innovation dans votre entreprise?

Robert Eyben, CEO de CE+T Group: “Je citerais volontiers le plus petit onduleur du monde, développé par CE+T Power en 2016 et pour lequel Google nous a gratifié d’un prix d’un million de dollars. Cette innovation a été permise par tout ce que nous avons accompli depuis 40 ans. Pour JEMA, autre entreprise du groupe, l’innovation la plus marquante est sans doute un convertisseur d’une précision et d’une densité encore inégalées. Et n’oublions pas tout ce qu’Alpha Innovations nous apporte en termes de monitoring et d’IoT, notamment.”

Qu'est-ce qui vous aide à garder une longueur d'avance sur la concurrence?

Sophie Trinon, CEO d’Alpha Innovations: “Un investissement constant et majeur dans la R&D. Tous nos collaborateurs sont convaincus qu’il n’existe pas de limite à la créativité: ils ne se laissent pas arrêter par quelque chose qui leur semble impossible! Prendre en compte les informations qui nous parviennent du marché nous permet d’améliorer en permanence nos produits. Notre réactivité et la proximité avec nos clients font résolument la différence. Et la création du groupe CE+T, voici deux ans, assure des synergies extrêmement riches.”

Thomas Van Eeckhout et Jean-François Herremans, co-CEO d’EASI: “Nous n’embauchons pas de manager extérieur, mais bien des profils juniors qui peuvent grandir chez nous et gravir les échelons – Jean-François et moi en sommes les preuves vivantes.”

Comment parvenez-vous à attirer et à retenir les bons talents?

Thomas Van Eeckhout, co-CEO d’EASI: “Les jeunes ne cherchent pas qu’un travail et un salaire. Ils veulent faire partie d’une aventure. Et EASI peut la leur offrir. Les candidats ne postulent pas chez nous par hasard. C’est pourquoi nous ne sentons pas les effets de la “guerre des talents”. Nous n’embauchons pas de manager extérieur, mais bien des profils juniors qui peuvent grandir chez nous et gravir les échelons – Jean-François et moi en sommes les preuves vivantes! Pas de compétition interne mais de l’esprit d’équipe.”

Comment montrez-vous à vos employés que vous les appréciez?

Jean-François Herremans, co-CEO d’EASI: “Une des bases, c’est la reconnaissance. Nous décernons chaque année des awards à nos collaborateurs – celui du customer spirit, par exemple. Or, en mars 2020, pandémie oblige, nous n’avons pas pu le faire. En janvier, nous avons décidé de les organiser malgré tout. Et nos collaborateurs ont adoré cette démarche! Ajoutez à cela un souci de transparence, une communication sans faille et un actionnariat participatif, et vous comprenez pourquoi nos collaborateurs se sentent bien chez EASI.”

Gert D’Handschotter, Managing Director d’E.D.&A et Dominique van Unen, Finance Manager d’E.D.&A.: “Notre chiffre d’affaires a augmenté d’un tiers. Réaliser cette forte croissance tout en conservant notre culture d’entreprise initiale reste un défi.”

Outre le coronavirus, quel a été le défi majeur pour votre entreprise ces quatre dernières années?

Gert D’Handschotter, Managing Director d’E.D.&A.: “Notre chiffre d’affaires a augmenté d’un tiers. Réaliser cette forte croissance tout en conservant notre culture d’entreprise initiale reste un défi. En outre, la croissance physique nécessite tout un travail de réflexion, d’étude et de mise en œuvre. D’ici à mai 2021, nous aurons littéralement besoin de deux fois plus d’espace. Et bien entendu, la transformation numérique représente un autre défi. Nous avons élaboré la feuille de route ‘E.D.&A. 4.0’ afin de soutenir la croissance de notre entreprise. Parallèlement, dans le département financier, nous utilisons des solutions RPA et nous sommes en train d’analyser notre système ERP.”

Quelle importance accordez-vous à la formation au sein de votre organisation?

Dominique van Unen, Finance Manager d’E.D.&A.: “Il s’agit d’un processus continu. Nos nouveaux collaborateurs participent à des formations et à un programme d’accompagnement, après quoi ils peuvent suivre des formations complémentaires tout au long de leur carrière. Les talents de notre département R&D, par exemple, sont continuellement formés afin de rester au courant des dernières évolutions et innovations. Pour ce faire, nous proposons plusieurs types de formation, notamment des formations sur le terrain, des formations encadrées par des spécialistes externes, des collaborations avec des universités et des cours classiques.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.