Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Ces entreprises sont les leaders de l’entrepreneuriat belge”

Nikolaas Tahon, Best Managed Companies Programme Lead et Chairman de Deloitte Belgium

Le programme Best Managed Companies met à l’honneur les sociétés privées les mieux gérées de notre pays. “Ces entreprises se portent mieux que le marché sur lequel elles sont actives”, souligne Nikolaas Tahon, Best Managed Companies Programme Lead et Chairman de Deloitte Belgium. “C’est un atout pour les lauréats mais aussi pour leurs clients et leurs collaborateurs.” Mais comment devient-on une Best Managed Company?

Le concept des Best Managed Companies est né au Canada au milieu des années 1990 dans le cadre d’un programme de coaching. En 2017, Deloitte Private a lancé le programme Belgium Best Managed Companies en collaboration avec Econopolis,  rejoints par la KU Leuven en 2019. “Nous recherchons des sociétés privées très bien gérées”, éclaire Nikolaas Tahon. “Un jury indépendant évalue les performances des participants dans quatre domaines: stratégie, talents, implication et résultats financiers. En y réfléchissant ensemble, nous rendons les entreprises belges encore plus fortes.”

Centre de décision belge

Le programme Best Managed Companies s’adresse aux entreprises solides qui existent depuis au moins cinq ans, dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 10 millions d’euros et qui emploient plus de 25 personnes (ETP).

“Les entreprises participantes doivent être détenues par des personnes physiques ou entités  belges à hauteur de 60% minimum, et leur principal centre de décision doit être situé en Belgique”, ajoute Nikolaas Tahon. “Dans la pratique, on remarque que la plupart des participants sont des entreprises familiales.”

Le processus débute par un questionnaire en ligne qui évalue les critères d’admission et le niveau de maturité des entreprises dans les quatre domaines passés au crible par le jury.

Coaching professionnel

“La deuxième phase comprend un questionnaire ciblé sur la façon dont l’entreprise est gérée”, poursuit Nikolaas Tahon. “Le programme compare les résultats avec ceux d’autres entreprises. Les participants obtiennent ainsi une image claire du niveau de maturité de leur gestion en  comparaison avec le cadre de référence des Best Managed Companies.”

“Nos lauréats enregistrent des résultats financiers plus solides que la moyenne de leur marché”
Nikolaas Tahon
Best Managed Companies Programme Lead et Chairman de Deloitte Belgium

L’axe principal du programme Best Managed Companies est le coaching. “Nos coachs professionnels travaillent avec les participants dans les quatre domaines évalués par le jury. Il importe donc que les changements ne se limitent pas à l’équipe de management. La dynamique positive issue de ce coaching doit se propager à toute l’entreprise.”

Garantie de qualité

En tant que fondateur du programme Best Managed Companies belge, Nikolaas Tahon sait que les quatre piliers du processus sont étroitement liés. “Si le leadership est stimulant, cela se traduit par un engagement élevé de la part des collaborateurs. Ceux qui sont activement impliqués dans l’avenir d’une entreprise sont motivés à consentir cet effort supplémentaire qui fera la différence. Logiquement,  cela entraîne  de meilleurs résultats financiers.”

Outre un regard neuf et une connaissance plus approfondie de leurs points forts et de leurs aspects à améliorer, les entreprises tirent de nombreux avantages de leur participation. Le label Best Managed Companies est une garantie de qualité qui génère une dynamique positive auprès des clients, des fournisseurs et des candidats à l’embauche. “Grâce à ce label, les entreprises peuvent démontrer, à la fois au monde extérieur et à leurs propres collaborateurs, qu’elles sont gérées de façon professionnelle.”

Nouveaux clients

Les lauréats apprennent également les uns des autres; ils forment une véritable communauté où s’échangent les meilleures pratiques et idées, quel que soit le secteur. “Les Best Managed Companies se rencontrent régulièrement pour des discussions informelles, des événements et des séminaires”, illustre Nikolaas Tahon. “Avec parfois, à la clé, des collaborations concrètes, des partenariats et de nouveaux clients.”

Depuis l’an dernier, les entreprises privées belges qui sont lauréates quatre années consécutives sont récompensées par le label Gold. “Cette distinction prouve que ces entreprises continuent d’investir dans leur professionnalisme et dans l’optimisation de leurs processus”, reprend Nikolaas Tahon. “Cela les renforce dans leur secteur et les rend encore plus intéressantes. Pour leurs clients comme pour les candidats à l’embauche.”

Si les lauréats du label Gold suivent le même parcours que les autres participants, d’autres thèmes et tendances viennent s’y ajouter afin que le jury comprenne comment ces derniers sont traités au sein de l’entreprise. Il peut s’agir, par exemple, des défis actuels que présente la chaîne d’approvisionnement, avec des perturbations  et des pénuries de matières premières. “Les entreprises disposant du label Gold doivent exposer de quelle manière elles font face à ces défis suivant  les quatre piliers du cadre de référence des Best Managed Companies.”

Mieux que le marché

La récente étude d’impact menée par Deloitte Private montre que ce travail est payant pour les lauréats. “Il est remarquable de constater que la majorité des Best Managed Companies enregistrent des résultats financiers plus solides que la moyenne de leur marché”, se félicite Nikolaas Tahon.

Une croissance qui génère davantage d’emplois: ces cinq dernières années, les Best Managed Companies belges ont vu leur personnel augmenter de 22%. “Ces entreprises investissent dans le capital humain, ce qui se traduit par une hausse du chiffre d’affaires et des bénéfices supérieure à celle du marché”, conclut Nikolaas Tahon. “C’est l’évidence, les Best Managed Companies sont les leaders  de l’entrepreneuriat belge.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.