Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Le label Best Managed Companies est un début, pas un aboutissement”

De gauche à droite: Steven Peeters (Supply Chain Director), Rachel Crepin (Chief Human Resources Officer), Peter Cuypers (Chief Innovation Officer), Frédéric De Gucht (CEO), Julien Wart (Chief Operations Officer), Laure Gardier (Chief Commercial Officer) , Audrey Massart (CFO).

Créée à la fin du 19e siècle à Sprimont par la famille Prégardien, la société Sprimoglass est spécialisée dans la transformation du verre plat, proposant une large gamme de produits sur mesure au secteur de la construction. Sa valeur ajoutée en 2022? Le service avec un grand S.

“Je pense que l’utilisateur final pèse davantage sur la gamme de produits, car il est mieux renseigné, notamment grâce aux informations disponibles sur l’internet; de plus, il recherche un service”, souligne Frédéric De Gucht, CEO de Sprimoglass, qui a vu poindre de nouveaux défis ces dernières années.

Dans ce contexte, Sprimoglass a accommodé ses vitrages à la sauce Deliveroo en offrant à ses clients la possibilité de suivre le processus de fabrication en ligne. Ils peuvent ainsi voir que leur commande a bien été reçue, qu’elle est en cours de traitement, puis qu’elle a été expédiée. Un investissement dans le numérique qui permet à Sprimoglass d’apporter une valeur ajoutée à ses produits: le service.

Sans compter que ces produits dépassent de loin l’isolation, puisque l’entreprise fabrique des vitrages qui absorbent les sons, la chaleur, la lumière, et améliorent la sécurité. “Sprimoglass est un acteur industriel qui allie dynamisme et innovation et qui, j’en suis sûre, marquera l’histoire de la transformation du verre pour de nombreuses décennies encore”, confie Audrey Massart, CFO de la société.

Le label Best Managed Companies est une fenêtre ouverte vers de nouveaux horizons, et la preuve que nous sommes sur la bonne voie.
Frédéric De Gucht
CEO de Sprimoglass

Toujours dans un souci de service de qualité, Sprimoglass peut mener un projet de A à Z, de la conception à l’installation. “Les vitrages que nous réalisons sur mesure sont de plus en plus grands et de plus en plus lourds: comme les clients ne disposent généralement pas d’équipes expérimentées ni d’équipements adéquats, c’est notre filiale Sprimoinstall qui se charge de la pose”, précise Frédéric De Gucht.

Talents: les trouver et les garder

“Sprimoglass a pour ambition d’être un employeur qui fait la différence”, poursuit Audrey Massart. “Ce credo est à la source de nombreuses décisions prises au sein de l’organisation.” Sur un marché du travail en pleine (r)évolution, Sprimoglass a développé une culture d’entreprise basée sur trois valeurs, dont la première n’est autre que la winner attitude.

“Chez Sprimoglass, on aime gagner mais on déteste surtout perdre”, sourit Frédéric De Gucht. “À cet effet, l’avant-gardisme et la persévérance sont essentiels. Par ailleurs, nous avons à cœur de célébrer les petites comme les grandes réussites.” Ainsi, tant la sélection pour les Best Managed Companies que l’acquisition d’un nouveau client font partie des informations partagées par le groupe dans sa newsflash du lundi afin de renforcer l’esprit d’équipe. “Nous privilégions une communication très ouverte sur le plan numérique, mais aussi au sein même de l’environnement de travail”, pointe le CEO. “Je ne dispose pas d’un poste fixe, par exemple.”

Audrey Massart et Frédéric De Gucht

Un espace de travail conforme à la deuxième valeur de l’entreprise: one team. “Nous sommes tous dans le même bateau et influençons, chacun à notre niveau et à notre manière, le résultat final de l’entreprise”, explique Frédéric De Gucht. “C’est pourquoi nous n’établissons aucune distinction entre ouvrier – je préfère d’ailleurs le terme ‘opérateur’ – et employé. Le livreur, par exemple, est un maillon crucial de la chaîne, car c’est lui qui donne la première et la dernière impression au client.”

“Il ne faut jamais penser qu’on y est arrivé”

Troisième valeur et qualité des talents de Sprimoglass: curious. Il ne faut jamais, selon Frédéric De Gucht, penser qu’on “y est arrivé”. L’exemple de Nokia est sans doute le meilleur (et le pire) à cet égard. Après un succès extraordinaire dans les années 90, le premier fabricant de téléphones portables a raté le virage du smartphone. Il s’agit donc d’être curieux, vigilant, attentif aux nouveautés. Ne pas hésiter à se former, à se remettre en question, à s’intéresser au travail des collègues et des concurrents, dans son propre secteur comme dans les autres. Et ne certainement pas se reposer sur ses lauriers.

Sprimoglass a pour ambition d’être un employeur qui fait la différence. Ce credo est à la source de nombreuses décisions prises au sein de l’organisation.
Audrey Massart
CFO de Sprimoglass

“Le label Best Managed Companies n’est pas un aboutissement mais un début”, confirme Frédéric De Gucht. “C’est une fenêtre ouverte vers de nouveaux horizons. Et la preuve que nous sommes sur la bonne voie.” Audrey Massart acquiesce: “Nous pouvons être fiers que Sprimoglass soit aujourd’hui une référence sur le marché de la transformation du verre en Belgique. Le label Best Managed Companies montre une vision en train de devenir réalité. Et ça ne fait effectivement que commencer!”

Pour s’assurer de se diriger dans la bonne direction et de voir ses projets aboutir positivement, Sprimoglass élabore une vision stratégique sur un horizon de cinq ans. “La stratégie actuelle a été établie en 2019”, conclut Frédéric De Gucht. “Deux fois par an, on fait le point sur ce qui a été fait, ce qui doit être accéléré, ce sur quoi on a éventuellement pris de l’avance, mais aussi sur l’objectif à atteindre et pourquoi.” Ou comment faire halte dans le présent pour vivre l’aventure du futur.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.