Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Nous affichons depuis 30 ans une croissance annuelle de 7% en moyenne”

Jochen Daneels et Koen De Block, co-CEOs de Beddeleem

“Un passionnant exercice de réflexion sur nous-mêmes.” C’est ainsi que Jochen Daneels et Koen De Block, co-CEO de Beddeleem, qualifient leur tout premier parcours Best Managed Companies. “Nous comptons bien tirer parti de ce label de qualité.”

Cette année, Beddeleem a rejoint le club très sélect des Best Managed Companies. L’entreprise de Nazareth (Flandre-Orientale) a accumulé plus de 70 ans d’expérience dans le domaine des travaux de parachèvement d’immeubles de bureaux et de bâtiments utilitaires. L’entreprise est également spécialisée dans la conception, la production et l’installation de cloisons amovibles, de plafonds suspendus, de systèmes de portes et de mobilier sur mesure.

“Au fil des années, nous sommes passés du statut de fabricant de produits à celui d’entrepreneur expert dans la finition intérieure et l’aménagement d’immeubles de bureaux et de bâtiments utilitaires”, souligne Jochen Daneels, l’un des deux co-CEO. “Nos clients se répartissent en trois grandes catégories: les PME et grandes organisations, les entrepreneurs et les services publics.”

Publicité

Transcender les tendances

Le secteur d’activité de Beddeleem est en train de changer. À la suite des nouvelles tendances liées aux new ways of working, telles que le travail flexible et les espaces de travail partagés, les organisations modifient l’aménagement de leurs bureaux. “Aujourd’hui, les bureaux sont nettement plus luxueux et cosy qu’auparavant”, constate Koen De Block, l’autre co-CEO. “Les employeurs souhaitent chouchouter davantage leurs collaborateurs pour les inciter à venir au bureau.” Beddeleem propose par ailleurs des aménagements plus spécifiques, comme des salles de réunion hybrides ou traditionnelles et des espaces de relaxation.

Nous ne réalisons pas d’acquisitions farfelues pour grandir à tout prix, comme le font certains acteurs. Nous croyons davantage en la croissance organique.

Jochen Daneels
co-CEO de Beddeleem

L’entreprise a délibérément opté pour une stratégie prospective afin d’évoluer avec le marché. “Notre flexibilité nous donne une longueur d’avance sur les autres acteurs du secteur”, appuie Koen De Block. “Nous pouvons très facilement concevoir et adapter des aménagements à l’évolution des besoins de nos clients.” En outre, la gamme de produits et les matériaux utilisés sont variables et combinables à l’infini, et ce, grâce à un département R&D qui compte 10 collaborateurs.

Croissance, stratégie et produits durables

Pour garantir la pérennité de l’entreprise, Beddeleem a cherché à renforcer sa solidité en faisant appel à des capitaux externes. Fin 2014, le holding industriel Creafund est entré au capital de l’entreprise. En tant qu’actionnaire externe, Creafund possède, sous la direction de Herman Wielfaert, 57% des actions, tandis que 20% sont aux mains de la famille Daneels, avec Hendrik Daneels comme président du conseil d’administration. Début 2022, Jochen Daneels a succédé à son père Hendrik en tant que CEO. Le second co-CEO, Koen De Block, détient lui aussi 20% des actions, le solde étant aux mains du management.

“Nous ne réalisons pas d’acquisitions farfelues pour grandir à tout prix, comme le font certains acteurs”, précise Jochen Daneels. “Nous croyons davantage en la croissance organique, entre autres via l’automatisation de nos processus de production. Cela fait 30 ans que nous affichons une croissance annuelle de 7% en moyenne, ce qui rend notre expansion particulièrement pérenne.” Sur le plan des techniques de production, Beddeleem accorde aussi beaucoup d’importance à la durabilité. Ainsi, la société peut se targuer d’avoir été, en 2020, la première entreprise de construction belge neutre en carbone. Elle a obtenu pour un grand nombre de ses produits la certification Cradle to Cradle, qui vise une réutilisation maximale de matériaux et de produits résiduels.

“Nous voyons notre politique RH comme une forme d’entrepreneuriat durable”, prolonge Jochen Daneels. “Nous donnons du travail à 120 employés et 60 ouvriers. Plus encore, nous considérons les 350 monteurs et sous-traitants indépendants comme des membres de notre famille.” La recherche de nouveaux talents pour assurer la croissance de l’entreprise représente un défi majeur. “Notre taux de rétention élevé compte parmi nos principaux atouts”, indique Koen De Block.

“Nos collaborateurs restent longtemps chez nous. Il est plus difficile, aujourd’hui, d’attirer de nouveaux talents, surtout parce que nous nous situons dans la partie de Flandre-Occidentale où il n’y a pratiquement pas de chômage. Vu que Beddeleem est un acteur de niche, les collaborateurs nouvellement engagés suivent d’abord un programme de formation approfondi, ce qui signifie qu’ils ne sont pas immédiatement opérationnels.”

Notre flexibilité nous donne une longueur d’avance sur les autres acteurs du secteur.

Koen De Block
co-CEO de Beddeleem

Remises en question

Les co-CEO de Beddeleem ont trouvé le processus de coaching du parcours Best Managed Companies particulièrement instructif et inspirant. “Ce fut un passionnant exercice de réflexion sur nous-mêmes”, apprécie Jochen Daneels. “D’une part, parce que nous avons posé sur le papier notre stratégie, nos innovations, notre focus sur les talents et nos processus financiers. Et d’autre part, parce que le coach, et plus tard le jury – avec son regard extérieur sur notre structure et notre organisation –, nous ont posé plusieurs questions critiques.”

Ce parcours a permis à Beddeleem d’identifier certains points d’amélioration possible. “Notre défi, pour les mois qui viennent, sera de rendre plus gérable la complexité de nos activités – c’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons lancé l’an dernier un exercice stratégique”, conclut Koen De Block. “Un autre point se situe au niveau de la gestion des talents: si nous prêtons une grande attention à la diversité dans le recrutement, notre équipe de gestion pourrait être plus diversifiée. Nous avons pour ambition d’améliorer cela pour notre prochaine participation au parcours Best Managed Companies.”

Lire également
Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.