Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Elysia automatise le nucléaire médical aux 4 coins de la planète

François Moonen, CEO d’Elysia

Une croissance fulgurante de 2.857,57%: c’est l’incroyable résultat de l’entreprise liégeoise Elysia, créée en 2014 par François Moonen et son associé Daniel Bartholemy. Un succès que le leader mondial du nucléaire médical doit à son internationalisation, à des actionnaires dynamiques et à une orientation solutions.

Si le contrôle qualité des produits radiopharmaceutiques n’est pas le premier secteur qui vient à l’esprit lorsqu’on cherche une idée business, c’est pourtant celui-là qui, un jour, a inspiré François Moonen. “Je compare toujours ma rencontre avec Daniel Bartholemy à l’association du grain et de la terre”, sourit le CEO. “Il avait l’expérience et moi l’esprit entrepreneurial. Elysia était née.”

Elysia

Deloitte's Technology Fast 50 - gagnant Technology Fast 50 & gagnant secteur Healthcare and Life Sciences

Automatisation et simplification

Selon François Moonen, le développement de softwares prend le pas sur la vente d’équipements innovants de diagnostic et de traitement du cancer. Une réflexion à la base de la création de l’entreprise liégeoise, qui se positionne comme le guichet unique de la radiopharmaceutique. “Notre solution n’est pas en elle-même une révolution mais elle répond efficacement à une demande: l’automatisation et la simplification. Notre logiciel permet d’interconnecter tous les équipements, facilite le travail des professionnels et diminue grandement le risque d’erreur humaine. Sans compter le gain d’espace, car la place est souvent limitée dans un laboratoire.”

Combinaison gagnante

En 2015, Raytest, leur principal concurrent, est mis sous protection judiciaire allemande. Une opportunité d’acquisition que les Liégeois saisissent au bond grâce au soutien financier des fonds Inventure et Noshaq. “C’est la combinaison de notre flexibilité et d’actionnaires très réactifs qui a autorisé cette fusion et qui nous a propulsés en pole-position sur le marché”, souligne François Moonen. “Notre effectif est passé de 8 à 35 personnes, et notre chiffre d’affaires va suivre cette ascension. Bref, une intégration à ne pas sous-estimer!”

Notre solution n’est pas en elle-même une révolution mais elle répond efficacement à une demande.
François Moonen
CEO d’Elysia

95% du CA à l’étranger

Le secteur du nucléaire médical est doublement règlementé, côté nucléaire et côté médicament. Un défi quotidien pour Elysia qui réalise 95% de son chiffre d’affaires à l’international. “Nous devons tenir compte des spécificités de 42 pays différents, sans oublier notre principal concurrent basé en Angleterre”, précise le cofondateur. Mais la vraie force d’Elysia est probablement sa proximité avec le client: “Nous ne nous contentons pas de rayonner au départ de la Belgique et de l’Europe. Nous occupons le terrain dans le monde entier grâce à des collaborateurs et à un réseau de distributeurs locaux.”

Internationalisation sans frontières

Demandez des conseils entrepreneuriaux au CEO d’Elysia et il vous parlera “financement de la R&D” et “internationalisation”. “La trésorerie d’une entreprise en forte croissance peut poser des problèmes, tandis que la pénétration d’un marché demande du temps. Le premier réflexe à avoir est donc de chercher du financement extérieur pour sa recherche et développement et d’immédiatement penser à l’international.”

La croissance du spécialiste liégeois se poursuivra en 2020 vers l’Inde, la Chine, la Russie et les États-Unis.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.