Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Sortlist part tous les six mois à la conquête d'un nouveau marché

Nicolas Finet, cofondateur de Sortlist

Une chambre d’étudiant, un constat, une idée, puis une croissance de plus de 2.000% en seulement quelques années. C’est l’histoire en raccourci de Nicolas Finet (29 ans), cofondateur de Sortlist, et de ses associés. Les quatre digital natives fraient un chemin aux entreprises dans la jungle des agences de communication.

Impossible de nier l’explosion du nombre de prestataires de services sur le marché, et encore moins de celui des agences de communication, spécialisées ou non. Tel est le constat que Nicolas Finet a fait voici quelques années, durant ses études. “Le Web a ouvert tellement de portes qu’on ne sait plus laquelle franchir. Le pouvoir que détenaient autrefois les très grandes agences est passé entre les mains des utilisateurs et des entreprises. Encore faut-il trouver son chemin dans la jungle locale, voire internationale…”

Sortlist

Deloitte's Technology Fast 50 - gagneur catégorie Software

Matching intelligent

La première idée des fondateurs de Sortlist n’a pas été celle qu’ils développent aujourd’hui: “Nous avons démarré avec un modèle de conseil en entreprise, afin d’analyser les besoins numériques et d’apporter des solutions grâce à un réseau de prestataires chevronnés.” Très vite, les quatres amis se sont rendu compte de leur valeur ajoutée dans cette mise en relation. “Nous répondions à un défi assez clair: l’offre du Web est identique pour tout le monde, mais chaque entreprise poursuit des objectifs différents.”

“It’s always Day 1”

Pour le responsable marketing et stratégie de Sortlist, “une croissance de 2.289,23% reste très relative”. Il préfère mettre en exergue le fait d’être parti de rien, d’avoir tout construit et d’avoir su dès le départ convaincre le marché belge. “Lorsque nous avons débuté, nous étions huit; nous gérons à présent un effectif de 65 personnes, tout en réalisant 20% de notre chiffre d’affaires en Belgique. Notre reconnaissance envers les clients de la première heure est infinie, et nous nous rappelons chaque jour la fameuse citation de Jeff Bezos, CEO d’Amazon: ‘It’s always Day 1.’”

L’enjeu est de créer un produit simple qui réponde à une problématique assez complexe. Nous y sommes parvenus…
Nicolas Finet
cofondateur de Sortlist

Pas de concurrence directe

L’idée derrière Sortlist est à ce point innovante que parler de “concurrence” ne serait pas pertinent, sourit Nicolas Finet. “Nous avions un concurrent en Espagne mais il fait désormais partie du groupe. L’enjeu est de créer un produit simple qui réponde à une problématique assez complexe. Nous y sommes parvenus… et c’est probablement notre plus grande innovation.”

Des prestataires vérifiés

Nicolas Finet se souvient des annuaires en ligne: “Des données brutes, des filtres très limités, voire inexistants, et des prestataires non vérifiés. Sortlist, c’est exactement le contraire: nous mettons un point d’honneur à contrôler les agences sur le plan financier, juridique et structurel. Nous visons une relation à long terme, autant pour nous que pour nos clients.”

Croissance contrôlée

Sortlist envisage une croissance saine. Celle-ci se traduira dès le mois de janvier par une présence sur trois nouveaux marchés: les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Italie. “Notre ambition est d’annoncer tous les six mois la pénétration d’un nouveau marché”, conclut Nicolas Finet. “Sans prétention aucune, je conseille toujours de ne pas attendre pour entreprendre à grande échelle. Tout comme je préconise de former une équipe de rêve et de se remettre constamment en question.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.