Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Un succès bâti sur la frustration

Steven Tielemans, CEO de THEO Technologies

Les vidéos en ligne représentent quatre cinquièmes du trafic de données. C’est sur cette vague que surfe l’entrepreneur technologique louvaniste Steven Tielemans. Le THEOplayer développé par THEO Technologies lit chaque mois des milliards de vidéos. L’entreprise est sur les radars de Facebook, Google et Netflix. “Notre objectif est simple: garantir une expérience utilisateur optimale pour la vidéo.”

Proposer de la vidéo le plus efficacement possible, quels que soient l’appareil et la plateforme: telle est la mission que s’est donnée THEO Technologies, l’entreprise cofondée par Steven Tielemans à Louvain en 2012. Le projet est né d’une profonde frustration. À l’époque, il était particulièrement compliqué de lire une vidéo sur le Web: “Pour regarder un film YouTube, il fallait d’abord charger la vidéo pendant quelques secondes. Aujourd’hui, vous seriez passé à autre chose depuis longtemps.”

THEO Technologies

Deloitte's Tecbnology Fast 50 - gagnant catégorie Media & Entertainment

Steven Tielemans se qualifie lui-même de spécialiste de la technologie qui a réussi à trouver un sweet spot, une niche. “Nous distribuons des vidéos sur l’internet par diffusion over-the-top (OTT). Cela signifie que le spectateur n’est pas lié à un réseau, à une connexion ou à un fournisseur. Et dans ce domaine, nous faisons partie des meilleurs mondiaux.”

50 pays

Des entreprises médias de plus de 50 pays ont adopté THEOplayer, le produit-phare de THEO Technologies, afin de diffuser chaque mois des milliards de vidéos auprès de leurs utilisateurs. “Et parallèlement, nous ne cessons de grandir”, sourit Steven Tielemans.

Il ne faut pas forcément être installé à Silicon Valley pour mettre un produit innovant sur le marché.
Steven Tielemans
CEO de THEO Technologies

Les chiffres sont pour le moins impressionnants. L’an dernier, THEO Technologies a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 1.730,72%. “Et ce, avec environ 75 collaborateurs, dont 60% en recherche et développement et 40% de profils commerciaux. Développer un produit de qualité est une chose, le commercialiser en est une autre.”

Retard 

Grâce à THEO Technologies, l’expérience vidéo en ligne a déjà nettement progressé. Mais il reste des marges d’amélioration, ce dont Steven Tielemans est bien conscient. “Imaginez que vous regardez un match des Diables rouges en ligne sur votre terrasse. Je parie que vous entendez vos voisins crier de joie devant leur télé plusieurs secondes avant que vous ne voyiez le but. Or, il ne peut pas y avoir plus de retard pour la vidéo en ligne que pour la télévision par câble! C’est l’un des principaux défis pour les cinq prochaines années.”

Si l’écart entre télévision et vidéo en ligne devrait disparaître à terme, la qualité reste pour l’instant moins bonne avec, en moyenne, 30 secondes de délai.

Une masse d’utilisateurs

“Cet écart est imputable à l’internet et à la distribution des images par ce canal”, explique Steven Tielemans. “Le système se compose de réseaux de distribution répartis dans le monde entier par lesquels les données doivent passer pour atteindre une masse considérable d’utilisateurs. Un signal vidéo sort, et grâce à des centres de données et à des réseaux répartis dans le monde entier, vous avez des centaines de milliers d’accès. Contrairement à la télévision, cela implique un certain retard.”

“Nous voulons offrir aux spectateurs qui dépendent d’un réseau public l’expérience dont bénéficient ceux qui regardent des programmes par le câble, indépendamment de l’appareil sur lequel ils le font.”

Le Google de Louvain

Au passage, Steven Tielemans fait un sort à un cliché trop répandu: “Il ne faut pas être installé à Silicon Valley pour mettre un produit innovant sur le marché. Cette période est révolue! Certes, nous ne sommes peut-être pas Google, mais en nous concentrant sur l’innovation et le développement de technologies adoptées par des entreprises médias du monde entier, nous tentons d’être un peu le Google de Louvain.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.