Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Vers le milliard de dollars de manière durable

Peter Geiregat, Chief People Officer chez Showpad

À Gand, Showpad est en voie de devenir la troisième “licorne” belge, du nom de ces entreprises technologiques dont la valeur atteint le milliard de dollars. Cette “start-up” qui conçoit des logiciels de présentation pour les équipes de vente est née il y a huit ans autour d’une table de cuisine. Aujourd’hui, son CEO, Pieterjan Bouten, compte cinq cents collaborateurs dans sept bureaux répartis dans le monde entier.

Showpad revendique 1.200 clients dans de nombreux secteurs, de la production aux soins de santé en passant par la technologie et les services financiers. Son portefeuille a enregistré une croissance de 90% l’an dernier, pour un chiffre d’affaires récurrent de plus de 50 millions de dollars.

Showpad

Deloitte's Technology Fast 50 - gagnant Most Sustainable Growth

“Notre croissance est effectivement un peu folle mais elle n’en est pas moins durable”, souligne son CEO, Pieterjan Bouten. “Cela est lié à notre stratégie d’entreprise. Nos clients souscrivent une formule d’abonnement, ce qui nous garantit une relation à long terme et des flux de revenus stables. Bien entendu, nous continuons à innover, mais une fois que vous avez établi une relation avec un client, vous évoluez ensemble.”

Marché de croissance

“En outre, nous opérons dans un immense marché de croissance. Ce qui a commencé il y a huit ans comme une application pour iPad est désormais une véritable plateforme logicielle, un écosystème dans lequel nous intégrons des formations et du coaching. Il est important de rester à l’écoute de nos clients. Tant le cofondateur de Showpad, Louis Jonckheere, que moi-même leur demandons leur feed-back chaque semaine. Et nous l’exploitons. Cette approche humaine est cruciale, parallèlement à ce que nous révèlent les données.”

L’un de nos objectifs d’ici deux à trois ans est de réaliser des bénéfices. Ce n’est pas notre priorité absolue pour le moment.
Pieterjan Bouten
CEO de Showpad

Pas encore de bénéfices

Pour poursuivre sa croissance, Showpad recrute des centaines de développeurs et d’ingénieurs du monde entier. “Cette année, pour la première fois de notre histoire, je ne connais plus tous mes collaborateurs par leur nom”, reconnaît Pieterjan Bouten. “Je dois également réinventer mon rôle de CEO. Il s’agit surtout d’oser lâcher prise. Pour un control freak comme moi, c’est difficile, mais j’apprendrai! Il est impossible de faire autrement lorsque son entreprise passe de la troisième provinciale à la Ligue des champions en huit ans.”

Pourtant, Pieterjan Bouten continue d’évoquer une “start-up”. “C’est dû au marché dans lequel nous opérons. Il est jeune et évolue si rapidement que nous ne pouvons nous reposer sur nos lauriers. Et si nos taux de croissance sont impressionnants, nous n’enregistrons toujours pas de bénéfices. Car notre croissance exige d’énormes investissements, qui se traduisent par des pertes. Dans une industrie établie, je ne pourrais pas me le permettre. C’est pourquoi réaliser des bénéfices représente un objectif à long terme – deux à trois ans – sans être une priorité absolue. Aujourd’hui, notre conseil d’administration et nos investisseurs se concentrent sur une croissance agressive plutôt que sur les bénéfices.”

La prochaine licorne?

Pieterjan Bouten poursuit-il l’objectif de devenir la nouvelle “licorne” belge? “Ce serait peu durable. Ce serait agréable, bien sûr, mais uniquement si les fondamentaux de l’entreprise sont solides. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur des investisseurs externes qui veulent investir en nous. Nous posons ainsi les bases d’une croissance fondamentale. C’est cela qui prime.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.