Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Un réseau électrique européen connecté profitera à tous

©Elia

Favoriser une augmentation de la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité ainsi qu’une baisse des prix de l’électricité: tels sont les deux principaux avantages d’un marché européen de l’électricité connecté de manière optimale. Un tel marché exige en revanche des investissements conséquents.

“Les échanges d’électricité entre pays européens se sont nettement accélérés depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2000”, observe Patrick De Leener, Chief Customers, Market & System chez Elia. “Cette évolution a par ailleurs accentué les besoins en interconnexions – les liaisons entre les pays – plus nombreuses et efficaces, et souligné la nécessité d’une meilleure coordination de ces échanges.”

Ces dernières années, la forte augmentation de la production d’électricité verte provenant de parcs éoliens ou solaires a donné un nouveau coup de fouet à la collaboration internationale. “On produit beaucoup plus d’électricité verte dans certaines régions d’Europe. Dans le nord de l’Allemagne, par exemple, il est généralement possible de produire de grandes quantités d’énergie éolienne. Pour le moment, cette énergie est la moins chère disponible. Mais elle ne peut être entièrement consommée sur place. Des opérateurs nationaux ont dès lors massivement investi dans des systèmes connectés capables notamment de distribuer cette électricité verte à l’échelle internationale.”

©Elia

Aujourd’hui, ces interconnexions ne doivent pas uniquement transporter davantage d’électricité, mais aussi faire face à une variabilité considérable: un jour, l’Allemagne produit beaucoup d’énergie éolienne ; le lendemain, il faut transporter de l’énergie solaire en masse vers l’Europe de l’Ouest. “Cela signifie qu’un tel réseau doit pouvoir absorber des fluctuations autrement plus importantes dans la production d’électricité”, souligne Patrick De Leener. “Auparavant, ces fluctuations étaient bien plus faibles: presque toute l’électricité provenait de centrales classiques dont la production est largement prévisible.”

Prix de l’électricité

La Belgique ne dispose pas d’autant d’espace que d’autres pays européens pour produire elle-même de l’électricité verte. “C’est donc grâce à ces liaisons avec l’étranger que nous pouvons malgré tout intégrer, dans notre réseau, de larges quantités d’énergie renouvelable toute l’année”, apprécie Patrick De Leener. “À terme, cette disponibilité d’électricité verte bon marché aura un impact favorable sur les prix de l’électricité dans notre pays. Last but not least, un réseau européen mieux intégré doit accroître la sécurité d’approvisionnement.”

Un bel exemple d’investissement récent dans une connectivité européenne accrue est Nemo Link, le câble à haute tension sous-marin qui relie le Royaume-Uni au continent européen. Cette liaison, qui n’a été mise en service qu’au début de cette année, garantit tant au Royaume-Uni qu’à notre pays un accès plus facile et plus fiable à l’électricité produite de manière durable. Le projet ALEGrO, dont l’inauguration est prévue pour fin 2020, créera quant à lui une liaison directe entre la Belgique et l’Allemagne.

Elia investit également dans l’interconnectivité via sa collaboration avec sa filiale allemande 50Hertz. Depuis plusieurs années, l’Allemagne compte parmi les champions du monde pour ce qui concerne l’intégration d’énergies renouvelables au réseau électrique national. “Le réseau allemand est particulièrement complémentaire au réseau belge, qui est par moments amplement tributaire de ces échanges internationaux”, pointe Patrick De Leener. “Cette complémentarité nous aide d’ailleurs à tirer des leçons cruciales au niveau européen.”

Expertise

Dirk Biermann, Chief Markets & System Operations Officer de 50Hertz, confirme la plus-value de cette étroite collaboration: “L’Allemagne bénéficie déjà, de par sa situation centrale en Europe, de nombreuses connexions haute tension avec l’étranger, et celles-ci continuent de se multiplier. Nous nous sommes donc forgé une vaste expertise en matière d’interconnectivité. En outre, la part de l’énergie renouvelable dans la production totale a fortement augmenté ces dernières années en Allemagne. De ce fait, nous nous sommes constitué un savoir-faire solide pour tout ce qui touche à l’intégration de l’énergie durable dans l’ensemble du réseau. C’est aussi la raison pour laquelle le groupe Elia, qui est actif dans deux pays et deux marchés très différents, est bien placé pour jouer un rôle majeur dans le développement d’un réseau européen harmonisé.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.