Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Beaulieu International Group déroule le tapis rouge à l'économie circulaire

Karena Cancilleri ©Studio Dann

Beaulieu International Group met en pratique les principes de l’économie circulaire avec sa nouvelle solution à base de fibres. La transition vers des moquettes pour salon d’exposition recyclables à 100% est amorcée, tandis que le processus de production devient plus respectueux de l’environnement.

À Wielsbeke et Kruisem, la division Fibres de Beaulieu International Group (B.I.G.) produit notamment des fibres en polypropylène (PP) très fines qui peuvent être intégrées dans une moquette de feutre aiguilleté. “La moquette d’aiguilleté est liée avec du latex puis vendue pour des foires, événements, bureaux et tapis de voi­ture”, précise Karena Cancilleri, Vice-President Engi­neered Products chez B.I.G.. “Le plus grand débouché, et de loin, reste néanmoins les foires et événements. Rien que pour l’Europe, il représente plus de 100 mil­lions de mètres carrés par an.” 
“Autrefois, les grands événements produisaient des montagnes de déchets. Grâce à notre innovation, ceux-ci peuvent être recyclés.”
Karena Cancilleri
B.I.G.

Cependant, cette moquette n’était pas assez durable. En raison de la combinaison de deux matières premières (fibres PP et latex), il était impossible de recycler l’aiguil­leté. “Avec pour conséquence une montagne de déchets issus de moquettes qui ne servaient généralement que quelques jours”, poursuit Karena Cancilleri. “Ensuite, ces déchets devaient être incinérés ou jetés. Le marché réclamait une alternative durable et recyclable.” 

B.I.G. a lancé un programme de recherche voici trois ans, dont les résultats ont été présentés au monde entier au début de cette année. “Notre nouvelle fibre Ultra­Bond remplace le latex et se compose intégralement de polypropylène. De ce fait, elle est totalement recyclable. Après utilisation, la moquette peut être rapportée à des entreprises spécialisées dans le traitement des déchets, qui la transforment en un recyclat de base. Celui-ci peut donner, à son tour, naissance à toutes sortes de produits: boîtes de rangement, palettes, pare­-chocs, chaises, etc.”
Avec sa technologie brevetée, B.I.G. s’engage résolument dans l’économie circulaire. Karena Cancilleri souligne au passage que le gain environnemental va beaucoup plus loin, car le processus de production lui-même se veut nettement plus respectueux de l’environnement. 
©Studio Dann

“La technique de production classique d’aiguilleté – avec le latex comme liant – nécessite des millions de litres d’eau. Ce n’est plus le cas quand on emploie de l’UltraBond. Nos nouvelles fibres autorisent une production sèche. Par ailleurs, le processus de production innovant diminue la consommation d’énergie de plus de 90% par rapport à la méthode classique. Les émissions de CO2 sont ainsi réduites de 35%.”
Le critère de durabilité ne cesse de gagner en importance sur les marchés où B.I.G. est actif, poursuit Ka­rena Cancilleri. “Le développement d’une nouvelle fibre liante thermique n’offre pas seulement une réponse à une demande du marché: à plus long terme, cette innovation nous rend plus compétitifs à l’échelle mondiale. Et elle va créer des emplois en Belgique, car nous avons investi 10 millions d’euros dans de nouvelles capacités de production pour la fibre UltraBond.”
SIÈGE À WAREGEM

Beaulieu FibresInternational fait partie de Beaulieu International Group

27 SITES DE PRODUCTION

Plus de 5.000 collaborateurs dans le monde

90% D’ÉNERGIE CONSOMMÉE EN MOINS

Des émissions de CO2 réduites de 35% et des millions de litres d’eau économisés