Un matériau d'emballage révolutionnaire contre la "soupe de plastique"

Nabila Idrissi et Erwin Lepoudre ©Studio Dann

Après plus de deux ans de recherche, le site belge du groupe chimique japonais Kaneka a développé un tout nouveau matériau d’emballage biologique qui est non seulement recyclable par compostage, mais aussi naturellement biodégradable. “Cette primeur mondiale nous permet de rendre les emballages plus respectueux de l’environnement.”

“Notre innovation est le fruit d’un mariage réussi entre nos deux principaux domaines d’expertise: la fermentation et la technologie macromoléculaire”, indique 
Erwin Lepoudre, Business Manager Biopolymères chez Kaneka.
“Après plusieurs années de recherche, notre société-mère au Japon a développé un matériau inédit: un polymère naturel et biodégradable pro­duit par fermentation d’huiles végétales. Pour l’instant, la production s’effectue encore exclusivement au Japon. Mais nous avons désormais intégré ce matériau à notre technologie de production de mousses sur notre site à Westerlo. Avec, à la clé, le développement de petits granules de mousse qui constituent à leur tour la matière première d’un tout nouveau matériau d’emballage.”
“Nos granulés rendent les emballages entièrement recyclables via le compostage, mais également biodégradables.”
Erwin Lepoudre
Kaneka

Ce matériau possède de très nombreux atouts. Consti­tué de composants naturels, il est entièrement recyclable par compostage et même biodégradable, par exemple s’il se retrouvait dans la nature ou dans la mer. À terme, il peut donc représenter une alternative respectueuse de l’environnement aux emballages les plus divers. 
“Nos clients peuvent transformer ces petits granules de mousse d’emballage et leur offrir n’importe ­quelle forme ou taille”, poursuit Erwin Lepoudre. “Ils sont donc susceptibles d’intéresser les entreprises de tous les secteurs. Dans un premier temps, cependant, nous espérons pouvoir collaborer avec elles sur la base de projets. Si une société opte pour ce matériau d’emballage, il se retrouvera dans un nouveau processus circulaire: comme le produit est entièrement recyclable par compostage, il pourrait modifier toute la chaîne de valeur de l’entreprise.”
Les nouveaux granules de mousse s’avérant plus coû­teux que les alternatives en plastique ordinaire, Kaneka mise provisoirement sur des applications où la compostabilité présente une plus-value. “Pensez à l’industrie agroalimentaire, dont les emballages sont souvent difficiles à intégrer dans un processus de recyclage mécanique parce qu’ils sont déjà pollués, ou à l’agriculture et à l’horticulture. Ces granules affichent aussi un intéressant potentiel dans les secteurs exposés à un fort risque de voir le matériau d’emballage rejeté dans la nature ou dans la mer.”
“Le grand atout de ce matériau? Il est entièrement dégradable par les microorganismes présents dans la nature, et n’a donc pas d’impact nocif sur l’environnement. Pour les secteurs et marchés où le recyclage mécanique n’est pas une option, ce nouveau matériau est vraiment révolutionnaire. Il change le sort des emballages en plastique.”
10.000 TRAVAILLEURS

dans le monde, 330 en Belgique

DANS LES ANNÉES 70

le site de Westerlo fut le premier site de production d’une entreprise chimique japonaise en Europe

LAURÉAT DU FIT TROPHY 2018

de l’investissement étranger de l’année (34 millions d’euros pour une troisième ligne de production Kaneka MS Polymer)

15 MILLIONS D’EUROS

investis afin d’augmenterla capacité de productionde mousse