Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Une molécule rend la protection des cultures plus efficace et plus sûre

Kristof Moonen ©Studio Dann

Depuis trois ans, une équipe de chercheurs d’Eastman Chemical Company travaille au développement d’une molécule synthétique au sein d’un nouveau site de production dans le port de Gand. Cette molécule permet une pulvérisation des cultures plus sûre et plus efficace. Les chercheurs lui voient un “potentiel énorme”.

Les produits phytosanitaires destinés à l’agriculture sont strictement réglementés. D’où l’importance d’une utilisation optimale et sécurisée. “L’un des principaux défis auxquels sont confrontés les agriculteurs est ce que l’on appelle dans le jargon les ‘embruns’”, pointe Kristof Moonen, Program Leader chez Eastman. “Ce terme désigne le fait qu’une partie donnée du liquide pulvérisé se répand en dehors de la culture concernée, par exemple dans un champ voisin ou sur d’autres plantes.”
“Avec cette innovation, nous œuvrons à une agriculture durable, avec des rendements élevés et un impact écologique réduit.”
Kristof Moonen
Eastman

L’adaptation de la composition chimique des liquides en question peut constituer une solution à cet effet secondaire indésirable. “Les agents actifs restent inchangés mais on ajoute de la choline au produit pulvérisé. Voici quelques années, on a découvert que cette molécule pouvait fortement réduire les embruns. La choline est présente dans chaque organisme vivant.
Toutefois, il s’est avéré impossible de l’extraire d’orga­nismes naturels.”
Le groupe chimique américain Eastman a développé, sur son site de Gand, un processus afin de synthéti­ser cette molécule. “Notre innovation est le fruit de trois ans de travail. Le manque de stabilité de la molécule a nécessité la mise au point d’une technique permettant de la stabiliser sous une forme concentrée. De nombreuses recherches ont autorisé la production à grande échelle et le dépôt de trois nouveaux brevets. Nous avons même fait construire un site de production tout spécialement pour ce nouveau produit. Nous sommes, de ce fait, la première entreprise capable de le fabriquer à cette échelle.”
©Studio Dann

Plusieurs grands fabricants de produits phytosanitaires intègrent depuis peu la choline synthétisée à leurs produits. “Elle est surtout employée dans les cultures génétiquement modifiées, car c’est là que se concentrent les principales innovations dans les produits phytosa­nitaires”, souligne Kristof Moonen. “À terme, cependant, nous envisageons un potentiel mondial – y compris pour l’agriculture classique. Comme l’utilisation de choline permet une pulvérisation beaucoup plus précise, il devrait être possible de réduire les doses. Nous œuvrons ainsi à une agriculture durable, qui conjugue rendements élevés et impact environnemental réduit.”
“L’intégration d’adjuvants dans les produits phytosanitaires restera au cœur du domaine de recherche d’Eastman au cours des années à venir”, conclut Kristof Moonen.
14.500 COLLABORATEURS

Dont 1.000 en Belgique

3 SITE SEN BELGIQUE

2 à Gand, 1 à Anvers

EXPERTISE BELGE

Centre technologique à Zwijnaarde, centres de R&D pour le développement de produits à Gand - Nord et Gand-Sud

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.