Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Le mix électrique belge en mars 2019

©Shutterstock

Chaque mois, ELIA, le gestionnaire de réseau électrique belge, publie les chiffres de notre mix électrique. Ce mix contient la part des différentes sources d'énergie qui produisent de l'électricité pour la Belgique. Le mois passé était très moyen, tant en termes de climat et températures qu’en termes de moyens de production. Découvrez les chiffres.

L'énergie nucléaire est la principale source d'électricité bas-carbone en Belgique

Le mois de mars a connu des températures moyennes, avec une quantité de vent et de soleil moyen. L’énergie nucléaire a produit 60 % de notre électricité en mars 2019, soit la plupart de notre électricité bas-carbone. Les éoliennes ont produit au total 9 % de notre électricité, les panneaux solaires 4 %. Pour atteindre les objectifs climatiques à long terme, nous devrons utiliser toutes les solutions bas-carbone existantes : l’énergie nucléaire, éolienne, solaire, et hydroélectrique.

Voici le mix électrique belge de mars 2019:

Plus d'infos: www.elia.be

Que font les autres pays?

De différents pays de l'UE choisissent différentes options. Certains le font appel à l'énergie nucléaire (France, Pays-Bas, Suisse, Suède, Finlande, Royaume-Uni, Espagne, Suède, etc.), d'autres l'abandonnent progressivement ou ne possèdent aucune centrale nucléaire (Allemagne, Danemark). Fait frappant : les pays qui utilisent l'énergie nucléaire ont des émissions de CO2 (g CO2 par kWh) beaucoup plus basses que les pays qui ont un mix électrique sans énergie nucléaire. Et cela malgré d'importants investissements dans les énergies renouvelables.

Prenons l'exemple de la Suède et du Danemark. Les deux pays ont un mix électrique qui consiste pour la moitié en énergie renouvelable. Mais la Suède, qui combine les énergies renouvelables avec l'énergie nucléaire, émet beaucoup moins de CO2 que le Danemark. En d'autres termes, ce n'est pas tant l'énergie renouvelable qui garantit un mix énergétique bas- carbone, mais la technologie complémentaire du renouvelable et du nucléaire qui est utilisée.

Dans l'ensemble de l'UE, 14 des 28 États membres utilisent l'énergie nucléaire. Les centrales nucléaires représentent 25 % de toute l'électricité produite en Europe et 50 % de toute l'électricité à faible émission de CO2 dans l'Union européenne. Il s'agit de la technologie bas-carbone la plus importante, en complément de l'éolien, du solaire et de l'hydroélectricité.

Pour plus d'informations: www.electricitymap.org 

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.