Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Raphaël Goldwasser: "En ces temps incertains, confier à des professionnels la gestion de son portefeuille tranquillise de nombreux épargnants"

Raphaël Goldwasser, administrateur de Goldwasser Exchange ©Dann

La baisse des taux d'intérêt et la multiplication des incertitudes à l'échelle mondiale modifient certains aspects de la gestion de patrimoine, notamment pour les profils obligataires, prévient Raphaël Goldwasser, l'un des administrateurs de la société de Bourse Goldwasser Exchange. À ses yeux, une gestion plus flexible apporte de nombreux avantages.

“La société Goldwasser Exchange, fondée par mon grand-père, dispose d'une forte expertise de la gestion obligataire ‘en bon père de famille’”, entame Raphaël Goldwasser. “Historiquement, une part importante de notre clientèle en gestion de fortune optait pour des placements exclusivement obligataires. Les évolutions que nous observons au fil des dernières années sur les marchés, avec notamment un environnement de taux bas durables, nous ont cependant incités à proposer une alternative pour ce type de profils: une gestion dite ‘discrétionnaire’, c'est-à-dire confiée à des managers professionnels.

En l'occurrence, au comité financier de Goldwasser Exchange qui sélectionne une quinzaine des meilleurs fonds mixtes et trackers mondiaux.” Le but: obtenir une décorrélation par rapport aux marchés et, sur le long terme, de meilleurs rendements qu'avec un investissement 100% obligataire.

L'offre, baptisée Global+, est donc composée en grande partie de ces fonds qu'on appelle aussi “flexibles”, capables de s'adapter très rapidement aux évolutions des conditions de marché. “Nous assurons la totalité du suivi quotidien de ces investissements”, indique Raphaël Goldwasser. “Notre comité financier se réunit une fois par semaine pour suivre et adapter, si nécessaire, la composition du portefeuille, avec une attention particulière portée à la surperformance des équipes de gestion sélectionnées.

Cela limite d'autant la volatilité et répartit bien le risque. Et nous tirons parti de la vaste expertise de ces gérants pour obtenir du rendement, quelles que soient les conditions de marché. La stratégie Global+ a porté ses fruits cette année, puisque le portefeuille affiche une performance positive depuis le 1er janvier.” 

Gagner en flexibilité pour un meilleur rendement

De nombreux fonds de ce type ont été lancés au cours des 10 dernières années, précisément pour donner une meilleure marge de manœuvre à des gestionnaires chevronnés. “Nous n'avons pas de produit ‘maison’, donc à part un tracker placé sur l'or en 2019, tous les avoirs de Global+ sont en gestion déléguée”, reprend Raphaël Goldwasser.

"La stratégie Global+ a porté ses fruits cette année, puisque le portefeuille affiche une performance positive depuis le 1er janvier."
Raphaël Goldwasser
administrateur de la société de Bourse Goldwasser Exchange

“La période actuelle est si incertaine que confier  aux très bons managers, tant qu'ils surperforment, la gestion d'une partie des fonds semble la meilleure attitude à adopter – d'autant que, depuis 2018 et l'entrée en vigueur de la directive MiFID II, les frais de gestion active ont fortement baissé. Bien sûr, il faut suivre leurs performances de près et les remplacer si nécessaire. Avec cette méthode, si l’on gagne en flexibilité et en rendement, on perd forcément un peu en transparence, puisqu'il n'est plus possible de savoir exactement en détail où sont placés les fonds à un instant T, quelle part d'actions, d'obligations, etc. Cela peut refroidir certaines personnes. Nous nous faisons un point d’honneur d'expliquer très en détail à nos clients les raisons de ces choix stratégiques et pourquoi ce type de gestion peut tout à fait s'adapter à leur profil. Même si cette gestion n'est pas, stricto sensu, personnalisée.”

Enfin, soucieuse de procurer à ses clients une visibilité et une régularité similaires à celles qu'offrent les coupons obligataires, Goldwasser Exchange a lancé un système de rente au sein de Global+. “Nos clients habitués aux obligations apprécient cette particularité, d'autant qu'elle s'ajoute aux autres atouts de Global+, c'est-à-dire un placement dont on n'a pas à s'occuper, dont le risque est équivalent à celui d'un portefeuille obligataire mais avec de meilleurs rendements.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.