Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Les dernières tendances dans les soins de santé se dévoilent par le dialogue

Alexander Alonso (General Manager) et Line De Kimpe (Strategic Management Leader) de BD Benelux

C’est en innovant en permanence qu’on aide le secteur des soins de santé à progresser, estime Alexander Alonso, Country General Manager de BD Benelux. “Nous le faisons en dialoguant avec tous les acteurs du secteur, des directeurs d’hôpitaux aux infirmiers en passant par les pharmaciens et les médecins.”

“L’innovation est le fil conducteur de nos 125 années d’existence et c’est encore davantage le cas depuis la crise du coronavirus”, pointe Alexander Alonso. “Je ne pense pas que l’on puisse trouver en Belgique une personne qui n’a jamais été en contact avec nos produits, quel que soit son âge. BD est présente à presque toutes les étapes du ‘parcours du patient’ dans la chaîne de soins.”

"BD est présente à presque toutes les étapes du ‘parcours du patient’ dans la chaîne de soins"
Alexander Alonso
General Manager de BD Benelux

BD est active dans trois segments: le médical, l’interventionnel et le ‘life sciences’. “Nos départements medical et interventional se concentrent sur les solutions pour les patients: seringues, aiguilles, cathéters, pompes à perfusion, robots pharmaceutiques, implants maillés, stents vasculaires, etc. Notre département life sciences, en revanche, s’adresse plus spécifiquement aux laboratoires. En réalité, nos activités peuvent se résumer en une seule formule, celle des trois ‘D’: Discovery, Diagnostics et Delivery of care. Alors que nos divisions médicales et interventionnelles se focalisent sur le ‘delivery of care’, notre division Life sciences est spécialisée en ‘discovery’ et ‘diagnostics’.”

“Pour innover, nous nouons un dialogue permanent avec tous les acteurs des soins de santé: décideurs politiques, chercheurs, personnel médical, directeurs d’hôpitaux et surtout patients. Nous voulons comprendre les défis du secteur des soins de santé, identifier les tendances, découvrir où il convient d’ investir et comment optimaliser ensemble les soins du patient. Au siège social à Erembodegem, BD Benelux a créé un ‘Experience Center’ où l’entreprise fait découvrir aux visiteurs le parcours complet du patient. De celui qui ne se sent pas très bien et qui va chez le médecin, à celui qui recoit les soins à l’hôpital et celui qui termine par les soins à domicile“, explique Line De Kimpe, Strategic Management Leader. “A chaque étape nous examinons les défis des professionnels de la santé. Nous les sortons de leur cadre quotidien et nous évaluons les solutions que nous pouvons apporter également en salle d’opération ou en laboratoire par exemple.”

Assistant numérique en pharmacie

La gestion des médicaments connectée est l’une des solutions récemment déployées par BD. “Nous soutenons le parcours de médication dans sa globalité, depuis le stockage des médicaments jusqu’à leur prescription, sans oublier l’administration, afin que le processus se déroule de façon efficace et sûre. En réduisant le risque d’erreur, nous réduisons les coûts”, explique Alexander Alonso.

Ce soutien technologique et cette digitalisation mettent-ils les pharmaciens hors jeu? “Certainement pas, mais nous pouvons leur rendre la vie plus facile”, répond Alexander Alonso. “Grâce à la gestion de médication connectée, le pharmacien peut se concentrer sur sa tâche principale: s’occuper des patients. Il a fait de longues études et est un spécialiste de la préparation de médicaments qui améliorent la santé des patients. Mais dans la pratique, il consacre beaucoup de temps et d’attention à la logistique et aux tâches administratives.”

1 milliard de dollars par an pour la R&D

Le producteur américain de matériel médical Becton, Dickinson and Company (BD) existe depuis 125 ans. La multinationale est active dans plus de 200 pays et totalise 75.000 collaborateurs. Le siège social pour le Benelux est situé à Erembodegem, près d’Alost. “Notre équipe compte 1.300 collaborateurs répartis sur six sites”, décrit Alexander Alonso, Country General Manager. “Il s’agit d’une équipe diversifiée, tant en termes de formation que de profil. Nous réalisons un chiffre d’affaires mondial de 18 milliards de dollars, dont 1 milliard est consacré chaque année à la recherche et au développement. À titre d’exemple, nous disposons aujourd’hui de 27.000 brevets actifs.”

Soins de santé durables

BD innove également dans le diagnostic. “Le cancer du col de l’utérus est souvent provoqué par une infection, le papillomavirus humain (HPV). Le virus disparaît spontanément chez la plupart des femmes; dans le cas contraire, on parle d’une infection de longue durée. Celle-ci peut provoquer la création de cellules anormales et des lésions pouvant conduire au cancer du col de l’utérus si la maladie n’est pas traitée.” Pour prévenir le cancer du col de l’utérus, il est possible de dépister la population via un frottis réalisé chez le gynécologue ou le médecin généraliste, afin de détecter à un stade précoce l’infection par le HPV ou la présence de cellules anormales.

“Grâce aux kits d’auto-prélèvement, les femmes ne sont plus obligées de se rendre chez le médecin pour un frottis”
Line De Kimpe
Strategic Management Leader de BD Benelux

“Nous avons rendu possible l’utilisation d’autotests pour le dépistage du HPV”, souligne Line De Kimpe, Strategic Management Leader. “L’échantillon prélevé par la patiente est envoyé au laboratoire pour être analysé. Ainsi, les femmes ne sont plus obligées de se rendre chez le médecin. Dans le laboratoire, un système créé par BD, entièrement automatisé, effectue les préparations préanalytiques, traite les échantillons et détecte en une seule opération la présence de 14 types de virus à haut risque. C’est important, car de plus en plus de personnes sont vaccinées et l’incidence des différents types de virus peut changer.”

“A long terme, un tel dépistage est bénéfique. Vous pouvez détecter les cellules anormales et facilement traiter les blessures avant que celles-ci n’évoluent en cancer de l’utérus. Il empêche le cancer de se dévélopper et c’est une économie pour la société dans son ensemble“, ajoute Alexander Alonso.

Padel sur le parking

Même au sein de BD cela bouge. “Nous utilisons aussi les nouvelles technologies en interne”, reprend Line De Kimpe. “Nous faisons intervenir des applications de réalité virtuelle dans nos formations. Et grâce à la réalité mixte du casque visuel ‘Hololens’ (permettant l’interaction entre les hologrammes et le monde réel), les techniciens peuvent par exemple consulter un manuel complet d’un appareil via un mouvement dans l’air tout en gardant les mains libres. Ils peuvent en outre faire appel à l’assistance à distance d’un collègue technicien.”

“Nous avons besoin en permanence de nouveaux profils”, complète Alexander Alonso. “Nous savons ce que nous voulons et où nous nous dirigeons, mais il arrive fréquemment que nous ne disposions pas en interne des personnes dotées des connaissances nécessaires. En un an, nous avons embauché 230 personnes, dont 40% avec des profils que nous n’avions pas encore. C’est pourquoi nous faisons appel à des partenaires et à la technologie pour trouver les bons profils et les fidéliser. Nous investissons massivement dans le bienêtre au travail. Nous avons récemment installé un court de padel mobile sur notre parking. Il est disponible pendant l’été pour nos collaborateurs.”

BD, le logo BD, Advancing the world of health et toutes les autres marques commerciales sont la propriété de Becton, Dickinson and Company ou de ses filiales. ©2022 BD. Tous droits réservés. BD-65658

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.