Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Primes, actions et communication redonnent vie aux rues commerçantes de Lierre

©doc

Voici quatre ans, Lierre était confrontée à la large inoccupation de ses immeubles commerciaux. Notamment grâce à une collaboration avec Value Partners, l’administration communale est parvenue à attirer des commerçants et des clients dans le centre.

Lierre compte environ 800 commerces de détail, dont un quart sont situés dans la zone commerçante. Comme de nombreuses villes comparables, l’inoccupation y constituait un problème.

"Nous avons touché le fond il y a quatre ou cinq ans", rappelle Luc Verheyen, directeur général de l’entreprise de développement urbain lierroise SOLag. "À l’époque, environ 40 des plus de 200 immeubles commerciaux que compte le centre commerçant étaient vides. Nous ne ménagions pourtant pas notre peine! Nous avions investi dans le réaménagement de la grand-place et dans de nouveaux bâtiments publics, parmi lesquels des bureaux administratifs et une piscine. Des projets résidentiels qualitatifs avaient également été lancés, avec près de 1.000 nouvelles unités de logement, mais tous ces efforts n’avaient pas permis d’endiguer l’exode des commerçants."

Les commerçants qui s’installent dans un immeuble inoccupé de la zone commerçante du centre-ville peuvent bénéficier d’une prime unique de 10.000 euros.
Hannelore Vermassen
Team Coordinator Entreprendre à la Ville de Lierre

Depuis l’automne 2016, l’administration communale peut compter sur des subventions du FEDER (Fonds européen de développement régional) en Flandre pour répondre à cette évolution préoccupante.

"Nous avons ainsi pu faire appel à un expert externe afin de proposer et d’élaborer une série de mesures destinées à renforcer le centre-ville", poursuit Luc Verheyen. "Nous nous sommes engagés avec Value Partners, une entreprise indépendante qui affiche plus de 30 ans d’expérience dans le conseil et la promotion immobiliers. En collaboration avec la Ville, ces spécialistes ont identifié les lacunes et les acteurs manquants. Grâce à cela, nous avons optimisé les initiatives existantes et décidé de nouvelles actions. Et ce, en favorisant le dialogue et la collaboration."

Prime de 10.000 euros

Dès 2015, un système de primes a été mis en place pour les commerçants qui ouvraient un établissement dans un immeuble inoccupé du centre commerçant. "Ils avaient droit à un montant unique de 10.000 euros", précise Hannelore Vermassen, Team Coordinator Entreprendre à la Ville de Lierre. "Nous avons déjà attribué 29 de ces primes et attiré de cette façon de nombreux établissements de niche. Pour 2018, nous avons prévu un budget afin de faire venir 12 starters ou chefs d’entreprise désireux de relancer une activité existante. Bien entendu, ceux-ci devront pouvoir attester du fait que l’immeuble concerné est véritablement vide et qu’ils ont conclu un bail commercial."

La collaboration est intense avec le conseil consultatif de la Ville, où siègent des représentants de toutes les parties intéressées. Celui-ci se réunit jusqu’à deux fois par mois. Les quatre anciennes associations de commerçants du centre-ville ont fusionné, et une nouvelle variante B2B a été créée.

La Ville de Lierre a lancé un magazine consacré au shopping qui touche plus de 67.000 ménages de la grande agglomération.
Willem De Laat
administrateur délégué de Value Partners

"Nous investissons dans l’amélioration des compétences des commerçants", embraie Willem De Laat, administrateur délégué de Value Partners. "Depuis plusieurs années, la Ville prévoit des formations autour de l’application pratique d’une stratégie clicks & bricks, par exemple, ou encore sur les possibilités de se mettre en valeur via du marketing en ligne."

Entre-temps, un budget supplémentaire a été dégagé pour l’organisation d’une dizaine d’événements shopping avec des animations. L’administration communale a également mis sur pied des actions de billets à gratter pour fidéliser les clients. Et depuis 2014, Lierre propose, en collaboration avec Joyn, des bons cadeaux que des organisations locales, telles que l’hôpital, peuvent offrir à leur personnel sous la forme d’avantages extralégaux. On en a déjà vendu pour 340.000 euros. Ces bons peuvent être utilisés dans les commerces participants du centre, notamment par des particuliers.

4.500 visiteurs le samedi

La Ville et Value Partners misent beaucoup sur la communication. "Nous tentons d’atteindre des groupes-cibles variés en multipliant les canaux", éclaire Willem De Laat. "Nous avons élaboré un plan étendu pour attirer environ 200.000 consommateurs de la région, avec un magazine consacré au shopping, le nouveau site Shoppeninlier.be, des actions sur Facebook et Instagram, la diffusion de petits plans de stationnement pour les clients, une lettre d’information électronique qui s’adresse aux commerçants et des événements d’information et de réseautage."

Ces dernières années, nous avons investi dans le développement urbain qualitatif de Lierre. Ceci étant, l’inoccupation de nos principales rues commerçantes constituait sans doute le plus grand obstacle à la poursuite de l’essor de la ville.
Luc Verheyen
directeur général de l’entreprise de développement urbain SOLag

Résultat de tous ces efforts: l’inoccupation des immeubles commerciaux à Lierre a diminué ces 18 derniers mois. La rotation naturelle provoquée par les départs à la retraite et les cessations d’activité est désormais compensée par l’arrivée de nouveaux commerçants.

"On observe aujourd’hui une saine fréquentation de la rue commerçante", se réjouit Willem De Laat. "Nous utilisons des capteurs pour compter le nombre de passants. Ce système doit encore être affiné, mais nous recensons actuellement environ 4.500 visiteurs durant un samedi ordinaire."

Les atouts de Lierre à l’égard des commerçants? Téléchargez l'infographie.

Logo
Partner Content offre aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.