Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Audi fabriquera elle-même la batterie de l'e-tron

©Audi

Audi ne prend aucun risque avec l’e-tron, sa première voiture entièrement électrique. "Nous avons rapidement décidé de produire nous-mêmes la batterie", illustre Wim Verbeiren, responsable de la production des batteries chez Audi Brussels.

C’est à Bruxelles qu’Audi construira la première voiture entièrement électrique de l’histoire de la marque: l’e-tron, un SUV d’une autonomie de plus de 400 km en cycle WLTP – une norme mondiale servant à calculer la consommation des voitures.

Si le moteur est le cœur de la voiture diesel ou essence, c’est la batterie qui remplit ce rôle dans les véhicules électriques. Parce qu’elle est déterminante sur de nombreux aspects essentiels, de la durée de recharge à la capacité d’accélération, mais aussi et surtout en matière d’autonomie. La plupart des marques automobiles qui ont déjà une voiture électrique en catalogue se fournissent en batteries auprès de sous-traitants. Ce n’est pas le cas d’Audi pour l’e-tron.

Système de refroidissement révolutionnaire

"Audi a choisi de produire elle-même la batterie de l’e-tron", confirme Wim Verbeiren, responsable de la production de cet élément essentiel chez Audi Brussels. "Boîtier, système de refroidissement… Tout est réalisé en interne."

Au terme de son cycle de vie, la batterie de l’Audi e-tron pourra être employée pendant des années à d’autres fins, telles que le stockage de l’énergie produite par des panneaux solaires installés sur votre toiture.

Wim Verbeiren
esponsable de la production de batteries chez Audi Brussels

Pour le développement de la batterie, Audi a pris en compte tous les aspects cruciaux, assortis du même niveau de priorité. "Nous devions absolument permettre de charger très rapidement la batterie", précise Wim Verbeiren. "Mais aussi de stocker la plus grande quantité d’énergie possible afin de maximiser l’autonomie. En outre, nous devions garantir une longue durée de vie. Pour ce dernier aspect, il était primordial de maîtriser la chaleur que génère la batterie. Nous avons donc développé un système de refroidissement révolutionnaire qui est intégré au boîtier."

Batterie multifonctionnelle

Dans la mesure où Audi se montre très soucieux de l’environnement, le recyclage de la batterie a été pris en considération dès son développement. "Ce recyclage sera très aisé", souligne Wim Verbeiren. "Plus encore, avant le recyclage proprement dit, une batterie parvenue à la fin de son cycle de vie dans l’e-tron pourra être employée à d’autres fins pendant des années, comme le stockage de l’énergie produite par les panneaux solaires installés sur le toit de votre domicile."

400 km d’autonomie

L’autonomie de plus de 400 km s’observe dans des circonstances moins idéales, tel l’hiver, avec le chauffage allumé. Dans des circonstances plus favorables, la batterie proposera un rayon d’action encore plus vaste. Sur les bornes de recharge équipées à cet effet, il suffira de 30 minutes pour recharger la voiture en vue d’un long parcours. Sans porter préjudice aux performances.

Les chiffres précis n’ont pas encore été divulgués, mais la vitesse de pointe de l’Audi e-tron sera comparable à celle de gros SUV équipés d’un moteur à combustion. Et ses reprises seront impressionnantes, puisqu’elle n’aura guère besoin de plus de 5 secondes pour atteindre 100 km/h départ arrêté.

Lire également
Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité