Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

“Nous devons oser penser de façon plus inclusive”

Anja Peleman, Hassan Al Hilou en Sara Vercauteren

L’objectif de la collaboration entre l’entrepreneur Hassan Al Hilou (Capital asbl) et l’agence de communication Bepublic Group, organisatrice de Leaders Meeting Brussels, est de donner la parole aux jeunes Bruxellois dans le paysage médiatique. “Certains d’entre eux sont venus frapper à notre porte parce qu’ils en avaient assez d’entendre d’autres personnes parler en leur nom”, explique Hassan Al Hilou.

L’asbl Capital a vu le jour au milieu de la pandémie de coronavirus, à l’initiative de l’entrepreneur Hassan Al Hilou. Avec ce projet, il souhaite informer et inspirer les jeunes Bruxellois issus de milieux défavorisés sur ce qu’ils peuvent faire de leur avenir et la façon de devenir financièrement autonomes.

“Nous nous sommes surnommés nous-mêmes ‘l’Ikea du développement des jeunes’”, raconte-t-il. “Nous avons créé et rassemblé à une seule adresse un vaste éventail de parcours devant permettre aux jeunes de se développer. Nous sommes toujours en quête de projets innovants et cherchons des solutions avec des partenaires.”

Formation aux médias

Un des trois projets comprend la formation aux médias dispensée cet automne pendant quatre soirées aux jeunes Bruxellois par l’agence de communication Bepublic Group. “Durant la pandémie, on a entendu beaucoup de choses sur Bruxelles de la part de personnes qui ne connaissent pas la vie dans la capitale”, poursuit Hassan Al Hilou. “De nombreux jeunes sont venus frapper à notre porte parce qu’ils en avaient assez que d’autres parlent en leur nom. Cela nous a poussés à réfléchir sur la façon de leur donner la parole dans les médias.”

Pendant la pandémie, on a entendu beaucoup de choses sur Bruxelles de la part de personnes qui ne connaissent pas la vie dans la capitale.
Hassan Al Hilou
fondateur de l’asbl Capital

L’entrepreneur social rencontre alors Anja Peleman et Sara Vercauteren, Managing Directors de Bepublic Group, qui dispense chaque année une centaine de formations aux médias. “Nos formations s’adressent généralement aux chefs d’entreprise, aux politiciens et aux porte-parole: pourquoi ne pas organiser ces formations pour les jeunes?”, avance Anja Peleman.

Pendant quatre soirées, elles ont dévoilé à 18 jeunes le fonctionnement des médias. “Nous avons traité divers sujets. Comment attirer l’attention des médias? À quoi faut-il penser avant et pendant une interview? Comment participer à un débat de façon constructive? Comment expliquer clairement ce que vous avez à dire?”

Tant de choses à dire

Capital vzw

Ces rencontres ont surtout montré que les jeunes ne se sentaient pas représentés. Ils ne voient leurs semblables ni à la télévision ni dans les journaux. “C’est triste à entendre”, déplore Sara Vercauteren. “Ils ont tant de choses à dire sur tellement de sujets! Pourtant, on les interroge trop peu dans les médias traditionnels. Nous leur avons dès lors enseigné les astuces du métier pour qu’ils puissent faire passer un message clair. Mission accomplie, car une des participantes a entre-temps été interviewée sur Bruzz Radio.”

C’est souvent bouche bée qu’Anja Peleman et Sara Vercauteren ont entendu ces jeunes parler de leurs problèmes. “Nous ne voulons pas qu’ils abandonnent parce qu’ils ne se sentent pas représentés. Leur voix est précieuse. Ils suivent les actualités mais les remettent souvent en question. Ils sont sensibles aux fake news. Avec ces formations, nous espérons avoir apporté notre pierre à l’édifice. Et nous appelons les médias à donner davantage la parole à ces jeunes.”

Les futurs visages de Bruxelles

“Ces formations aux médias s’inscrivent parfaitement dans le thème ‘Reboot’ de Leaders Meeting”, reprend Hassan Al Hilou. “Il est temps de renouveler durablement le paysage des médias! Ces 18 jeunes se retrouveront bientôt sur la liste de la presse, qui pourront les inviter s’ils souhaitent parler des jeunes Bruxellois ou de thèmes spécifiques. Jusqu’à présent, nous avons n’entendu que très rarement des jeunes Bruxellois parler de leur situation dans la capitale.”

“L’un des participants, Mohammed, a étudié la psychiatrie et travaille à l’UZ Brussel: il aimerait faire entendre sa voix sur la santé mentale. Pour moi, ce sont les futurs visages de Bruxelles! Dans le passé, les médias me téléphonaient toujours lorsqu’il s’agissait de Bruxelles. Aujourd’hui, ces jeunes peuvent prendre ma place.”

Nous ne voulons pas que ces jeunes abandonnent parce qu’ils ne se sentent pas représentés. Leur voix est précieuse.
Anja Peleman
Managing Director de Bepublic Group

Reboot

Le thème “Reboot” s’est naturellement imposé dans l’esprit de Bepublic. “Après 18 mois d’immobilité, il est temps de se tourner à nouveau vers l’avenir: reinvent, reboost, reimagine, rethink”, souligne Anja Peleman. “Nous devons nous réinventer en réfléchissant sur ce qui s’est bien et moins bien passé. Comment nous relancer après la crise? Allons-nous revenir à la situation antérieure ou devons-nous faire table rase?”

“C’est pourquoi nous avons invité, pour le Leaders Meeting, des orateurs qui réfléchiront avec nous sur la façon dont nous pouvons nous améliorer sur les plans culturel, social et économique”, ajoute Sara Vercauteren. “Tout le monde l’a fait pour soi-même, à l’échelle personnelle, mais la société doit réaliser le même exercice pour se façonner un nouvel avenir. Nous avons beaucoup plus de cordes à notre arc que nous ne le pensons. Et je suis certaine que nous pouvons nous montrer plus ambitieux.”

Femmes pauvres

Hassan Al Hilou a lui aussi vécu son moment reboot pendant la pandémie. “Même si je m’intéresse à l’inclusion en tant que chef d’entreprise et activiste social, je considère que je n’y pense jamais assez. J’ai beaucoup réfléchi au thème des genres. Avec l’asbl Capital, je souhaite créer à Bruxelles le hub le plus inclusif possible. Mais lorsque quelqu’un m’a demandé ce que je comptais faire pour les femmes qui vivent dans la pauvreté, je n’avais pas de réponse.”

Pour le Leaders Meeting, nous avons invité des orateurs qui réfléchiront avec nous sur la façon dont nous pouvons nous améliorer sur les plans culturel, social et économique.
Sara Vercauteren
Managing Director de Bepublic Group

“Selon une étude menée par Caritas Vlaanderen auprès de 2.608 jeunes filles en Flandre, une Flamande sur huit âgées de 12 à 25 ans souffre de pauvreté, au point que 5% de ces jeunes filles aient déjà manqué l’école parce qu’elles ne pouvaient pas se permettre d’acheter des protections périodiques. Nous comptons changer les choses. L’asbl Capital compte mettre ces produits d’hygiène à leur disposition. Nous devons oser penser de façon plus inclusive. Avant la pandémie, nous nous contentions de rédiger un rapport annuel avec quelques photos de différents profils. Aujourd’hui, ce n’est plus suffisant.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.