Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Du rendement malgré les taux bas

Interview avec Philippe Delva, CEO MeDirect - Finance Avenue 2019

Les dernières mesures prises par la Banque centrale européenne ont encore augmenté la pression sur la rémunération des comptes d’épargne. Même les rares banques n’appliquant pas encore le minimum légal ont décidé de réduire leurs taux. “Pour ceux qui souhaitent obtenir davantage de rendement, cela vaut la peine d’envisager d’investir.”

Quelles que soient les circonstances, il est important de se constituer un bas de laine. Or, si vous placez vos économies sur un compte d’épargne, vous perdez chaque année une partie de votre pouvoir d’achat. La raison? L’inflation est supérieure aux taux des comptes d’épargne. C’est pourquoi les épargnants cherchent des solutions alternatives aux produits d’épargne traditionnels. Les fonds mixtes ou fonds multiactifs – qui investissent aussi bien en actions qu’en obligations – sont très populaires. D’après les données récentes de la BEAMA, l’association belge des gestionnaires de fonds, ils représentent pas moins de 94 milliards d’euros.

Fonds mixtes

Les fonds multiactifs s’adjugent plus de la moitié du marché belge des fonds, pointe Philippe Delva, CEO de MeDirect. “En optant pour ce type de fonds, vous évitez de placer tous vos œufs dans le même panier. Les fonds mixtes sont en effet synonymes de diversification. Ils peuvent être répartis en quatre catégories. Les fonds défensifs investissent au maximum 40% en actions, contre plus de 65% pour les fonds dynamiques.”

Entre ces deux extrêmes, on trouve les fonds neutres, qui investissent environ 50% en actions – parfois un peu plus, parfois un peu moins. La quatrième catégorie comprend les fonds flexibles, qui “disposent d’une liberté presque totale pour répartir leurs actifs”, indique Philippe Delva.

La meilleure solution? Un plan d’investissement

Interview avec Philippe Delva, CEO MeDirect - Finance Avenue 2019


Les fonds mixtes répartissent leurs investissements entre plusieurs classes d’actifs telles que les actions et les obligations, et ce, afin de réduire les risques. Si une action chute, les autres actifs viennent compenser cette baisse, poursuit Philippe Delva. “Un plan d’investissement augmente encore cette diversification. Car avec un plan, vous n’investissez pas dans un fonds mais dans une dizaine de fonds. Cela se fait automatiquement et à intervalles réguliers. Vous versez chaque mois un montant fixe dans un panier de fonds d’investissement.”

De nombreux experts soulignent que cette stratégie permet de se constituer petit à petit un beau capital. L’investissementnvestir périodique peut se faire via des plans d’investissement ou  la gestion de patrimoine en ligne. Pour cette dernière, votre portefeuille sera entièrement géré pour vous et rééquilibré si nécessaire.

Attention aux frais!

“MeDirect démontre depuis plus de six ans déjà qu’il est parfaitement possible d’investir sans frais superflus”.
Philippe Delva
CEO de MeDirect

Ceux qui cherchent à engranger du rendement supplémentaire doivent prêter attention aux coûts. Dans le rapport Global Investor Experience publié par le bureau d’étude financier Morningstar, notre pays joue une fois de plus les mauvais élèves. La plupart des institutions financières facturent 1 à 3% de droits d’entrée. “MeDirect démontre pourtant depuis plus de six ans que l’on peut parfaitement investir sans frais superflus”, commente Philippe Delva. “Chez MeDirect, c’est le cas via les fonds d’investissement de 60 maisons renommées et des plans d’investissement modèles. Il est également possible de déléguer la gestion de son portefeuille via la Gestion de patrimoine en ligne, qui travaille en étroite collaboration avec Morningstar.”

Si MeDirect ne facture pratiquement pas de frais, comment la banque se rémunère-t-elle? Pour les fonds et les plans d’investissement, les clients ne déboursent que les frais de gestion des fonds dans lesquels ils investissent. Une partie de ces frais est rétrocédée à MeDirect. “Pour nous, cela suffit amplement”, conclut Philippe Delva. “En Gestion de patrimoine, le gestionnaire de fonds ne rétribue pas MeDirect, mais le client paie des frais modiques à la banque – 0,9% TVA comprise – pour la gestion de son portefeuille.”

Vous souhaitez investir intelligemment dans des fonds ou dans un plan d’investissement sans frais d’entrée ni de sortie? C’est un bon plan pour votre avenir! Investissez chez MeDirect et recevez jusqu’à 500 euros de prime de bienvenue.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.
Publicité
Publicité