Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

Trackers ou fonds? Ou trackers ET fonds?

Gilles Coens, expert en investissement chez MeDirect Belgium

Investissez-vous dans un fonds géré activement ou préférez-vous vous tourner vers un tracker pour obtenir un rendement conforme à celui du marché? Une stratégie n’exclut pas forcément l'autre.

Les investisseurs belges sont traditionnellement des investisseurs en fonds. “Cet outil d'investissement est pratique, car il dispense l'investisseur de choisir lui-même les actions et les obligations”, avance Gilles Coens, expert en investissement chez MeDirect Belgium. “De plus, en Belgique, il y en a pour tous les goûts, des fonds mixtes aux fonds thématiques.”

Les trackers ou ETF (Exchange-Traded Funds) rencontrent également un certain succès. “Tout comme le fonds d'investissement, le tracker vous permet d'investir dans des dizaines d'actions, d'obligations ou d'autres actifs en une seule fois. Contrairement au fonds géré activement, le tracker n'est pas suivi par une équipe d'analystes: il se contente de reproduire un indice tel que le BEL 20 ou le S&P 500 et n'essaie pas de le battre.” La façon dont les ETF sont négociés diffère elle aussi. Avec les fonds communs de placement, vous n'entrez ou ne sortez qu'à la valeur nette d'inventaire au moment où la transaction est effectivement exécutée, souvent le jour même.

“Sur des marchés efficients, peu de gestionnaires de fonds parviennent à surperformer l'indice”
Gilles Coens
expert en investissement chez MeDirect Belgium

Complémentaires

Les trackers interviennent en complément au portefeuille de fonds; ils ne s'y substituent pas. “Sur les marchés efficients, tels que les large caps américaines, peu de gestionnaires de fonds surperforment l'indice”, souligne Gilles Coens. “Mais sur les marchés en croissance ou en période de volatilité, par exemple, les fonds gérés activement peuvent faire la différence.”

Qui plus est, les fonds sont plus à même de réagir à un marché en mutation. “Avec les fonds mixtes, par exemple, le gestionnaire peut détenir moins d'actions et plus d'obligations en cas de turbulences. Les trackers sont moins flexibles.”

Les fonds restent intéressants pour ceux qui veulent suivre les mégatendances telles que le changement climatique. “Pour ceux qui désirent réagir rapidement à une tendance comme la hausse des cours des matières premières, en revanche, le tracker prouve tout son intérêt”, souligne Gilles Coens.

“Les trackers et les fonds ne sont pas interchangeables mais complémentaires”
Gilles Coens
expert en investissement chez MeDirect Belgium

Quid des coûts?

Les trackers présentent un avantage majeur: leur efficience en matière de coûts. “Les frais courants du tracker fluctuent autour de 0,25%, ceux des fonds d'actions gérés activement autour de 1,7%”, chiffre Gilles Coens. “Le tracker implique cependant le paiement de frais de transaction, comme sur les actions ordinaires. Chez MeDirect, vous ne payez pas de frais d'entrée ou de sortie sur les fonds d'investissement. Choisissez donc une banque qui propose des trackers et des fonds de différents gestionnaires, afin de pouvoir investir dans ce qui correspond le mieux à vos besoins.”

Popularité

L'éventail des ETF est large, avec entre autres de plus en plus de trackers durables – même si les plus populaires restent axés sur des indices tels que le MSCI World. Les trentenaires et les quadragénaires investissent davantage dans les ETF que les sexagénaires ou les personnes plus âgées, car ils les connaissent mieux que les générations précédentes.

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.