Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.

N'attendez pas le moment idéal pour investir

©Shutterstock

Les investisseurs débutants sont souvent frileux : dans un marché en baisse, ils attendent que le plancher soit atteint ; lorsque les prix remontent, ils craignent d'entrer sur le marché au moment du pic. Ils restent donc en permanence sur la touche.

Dans un monde idéal, vous entrez sur le marché lorsque les prix sont au plus bas et vous vendez lorsque le marché a atteint un nouveau sommet. C'est le principe du market timing : payer un investissement au prix le plus bas possible, puis le vendre au prix le plus élevé. Cela semble simple. Dans la pratique, aucun investisseur ou presque n'est capable d'anticiper parfaitement le marché. “Personne n'a de boule de cristal”, confirme Gilles Coens, expert en investissements chez MeDirect Belgium. “En général, on ne peut savoir que rétrospectivement quand les marchés ont atteint leurs sommets ou leurs planchers. Attendre le moment idéal pour entrer sur le marché n'a donc aucun sens pour l’investisseur.”

Occasions manquées

Les marchés financiers sont en constante évolution et l’on peut toujours trouver des raisons de reporter des investissements. Lorsque l'incertitude économique ou les tensions politiques font chuter le cours des actions, il est tentant pour les investisseurs d'appuyer sur le bouton pause. “Il existe un risque que les investisseurs restent trop longtemps sur la touche et passent à côté de belles occasions d'investir”, prévient Gilles Coens. L'apparition de la pandémie de coronavirus, l'an dernier, et le krach boursier qui a suivi en sont un bon exemple : si la chute des prix a été sévère, la reprise ne s’est pas fait attendre. Ceux qui ont quitté le marché ont dès lors raté une grande partie de la reprise.

“Au lieu de chronométrer le marché, vous devriez lui donner du temps.”
Gilles Coens
expert en investissements chez MeDirect Belgium

Les investisseurs ne sont pas seulement prudents lorsque les prix baissent : une hausse provoque également des troubles. Et c'est ce que vivent actuellement de nombreux investisseurs. “Les valorisations sont élevées, c'est vrai”, admet l’expert en investissements . “Et dans l'esprit de nombreux investisseurs, tout ce qui monte devra descendre au moins aussi fortement. Comme si c'était un jeu à somme nulle. Mais ça ne l'est pas ! Tôt ou tard, les cours des actions se corrigeront, c'est inhérent à l'investissement. Mais personne ne peut prédire si ce sera le mois prochain, dans un an ou dans cinq ans. Celui qui attend la correction pour entrer sur le marché risque de laisser filer une partie de la hausse. Et cela a un coût.”

Donner du temps au marché

L'investissement est un travail de longue haleine. Les investisseurs qui demeurent orientés sur le long terme sont avantagés. “Au lieu de chronométrer le marché, vous devriez lui donner du temps”, conclut Gilles Coens. “Le moment d'entrée est alors moins pertinent, car à très long terme, vous pouvez être sûr qu'un portefeuille d'investissement diversifié peut résister aux corrections.”

Lire également

Logo
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu.